Voulez-vous recevoir des notifications pour vous aider dans vos Révisions et votre Orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui

 

Les Dossiers du Mois :

Secteur du numérique : Pari gagnant ?

Plongez-vous dans le monde du digital !

➜ Voir le dossier

 

Tout savoir sur le double-diplôme

Obtenez 1 diplôme français + 1 diplôme international !

➜ Voir le dossier

 

Ingénieur au féminin

Comment devenir une femme scientifique ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

Comment sous-louer sa chambre en colocation ?

Comment sous-louer sa chambre en colocation ?

Sous-louer sa chambre quand on est colocataire, c’est possible mais attention, il y a quelques règles à respecter avant de s’engager dans ce processus !

25 Octobre 2014 à 10h00 | | 3 avis

Comment sous-louer sa chambre en colocation ?

Tout d’abord sache que la sous-location est monnaie courante dans la colocation et il existe deux cas de figures particulièrement fréquents.

Différentes situation de sous-location en colocation

Dans la première situation, une seule personne loue le logement et signe un bail unique avec le propriétaire. Avec l’accord de ce dernier, les autres colocataires signent alors des contrats de sous-location.

Dans la deuxième situation, un colocataire émet le souhaite de sous-louer sa chambre le temps d’un départ en vacances ou à l’étranger et, toujours avec l’accord du propriétaire, il fait signer un contrat de sous-location à son remplaçant.

Tu l’auras compris, l’accord du propriétaire est nécessaire avant toute sous-location. Il faut donc l’informer de cette demande par lettre recommandée avec accusé de réception en précisant le montant demandé pour tous les loyers. Dans le contrat de sous-location doivent être stipulés la durée de location, le montant du loyer et la description du bien loué.

Si tu es la personne qui sous-loue, pense à bien vérifier que le propriétaire a effectivement donné son accord et surtout, demande à signer un contrat pour être dans la légalité et ainsi préserver tes droits.

Les avantages et les inconvénients de la sous-location

Si l’un des colocataires est sous-locataire et décide de quitter la cohabitation, il peut être aisément remplacé.

Par contre, l’inconvénient est assez conséquent. En effet, la plupart des offres de sous-location sont totalement illégales puisque le propriétaire n’a ni été prévenu, ni donné son accord pour une telle pratique. Il faut donc toujours assurer ses arrières en vérifiant tout cela et en exigeant un contrat qui scelle votre accord.

Les avis sur cet article
Estellesrdn

20 / 20

Bonjour, Je suis a la recherche de personnes qui ont vécu avec une personne âgée ou un étudiant dans un appartement ou une maison. En effet, je suis étudiante BAC + 3 et je dois faire un mémoire portant sur le sujet du logement intergénérationnel. Cependant j'ai du mal à trouver des personnes volontaires pour témoigner de leur expérience. Si vous avez été dans cette situation ou si vous l'êtes, ou bien si vous connaissez des personnes, je suis intéressée. Bien évidemment les entretiens reste confidentiels et en aucun cas nous avons le droit de divulguer des informations personnels. Merci !
Par

Estellesrdn

- le 18 Janvier 17h56
Cyprien

20 / 20

J'ai récemment créé ma propre activité, le cohébergement m'a permis de trouver une chambre en location chez un particulier. Ce que j'ai aimé c'est discuter avec la personne qui m'a cohébergé, c'est reposant et surtout rassurant.
Par

Cyprien

- le 26 Octobre 17h47
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis