Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Baromètre Appartager.com du 1 er trimestre 201...

Baromètre Appartager.com du 1 er trimestre 2016 marque une hausse légère des loyers

Cette étude portant sur le marché de la colocation révèle les grandes tendances au niveau national ainsi que dans les principales villes du territoire : loyers, budgets, profils des colocataires.

06 Mai 2015 à 16h55 | | 0 avis

barometre,Appartager.com,1er,trimestre,2015,marque,hausse,légère,loyers

Une hausse légère des loyers en colocation

Les loyers en colocation étudiante continuent d’augmenter et après une augmentation de 2,07% entre 2013 et 2014, il atteint les 2,05% au premier trimestre de 2016. Il atteint donc une moyenne de 448 euros.

Les villes les plus chères sont Gex dans l’Ain et Paris dont les loyers se chiffrent respectivement à 598 et 562 euros. Tandis que les villes les moins chères sont Saint Brieuc et Auxerre à 250 et 256 euros en moyenne.

Une situation disparate

Paris demeure sans conteste la grande ville la plus chère de France. Toutefois les situations évoulent au niveau des principales agglomérations.

  • Paris : hausse de  2 % à 562€
  • Marseille : hausse de 0,47 % à 424€
  • Lyon : hausse de  0,49 % à 411€
  • Toulouse : baisse de  3,68 % à 366€
  • Nice : hausse de 3,33 % à 497€

Les agences immobilières restent les plus chères

Comme pour le 1er trimestre 2014, les agences immobilières restent celles qui proposent les loyers les plus élevés avec une moyenne de 485 euros (baisse de 3,19%) pour une chambre suivis des colocataires (453 euros avec une hausse de 3,19%) et des propriétaires (435 euros pour une baisse de 0 ;23%).

Les budgets sont aussi en augmentation

Les budgets alloués à la colocation observe également une légère hausse de 1,2 % et atteint les 570 euros.

On observe toutefois des variations au niveau des profils :

En effet, si le budget des actifs reste le plus élevé et conserve sa progression avec 541 euros (hausse de 1,88%), celui des étudiants reste stable à 499 (hausse de 0,6%) tandis que celui des retraités est en baisse de 2,05% avec 431 euros et constitue le budget le plus faible.

« Cette nouvelle étude nous montre que les loyers en colocation continuent d’augmenter, bien qu’ils restent toujours très inférieurs à ceux pratiqués dans les locations traditionnelles. Cela devrait finir de convaincre les propriétaires de venir à cette forme de location, bien plus intéressante que la version classique : loyers plus rentables, facilité à louer des grandes surfaces et temps d’inoccupation quasi nul. », conclut Karim Goudiaby, CEO d’Appartager.com.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis