Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Interdiction du téléphone portable au collèg...

Interdiction du téléphone portable au collège : les professeurs n'y croient pas

Elle fait partie des mesures phares annoncées en cette rentrée 2018 : l’interdiction du téléphone portable au collège fait beaucoup parler. Mais la mesure peut-elle vraiment être appliquée ? Est-elle une bonne ou une mauvaise idée ? La rédaction a interrogé des professeurs pour y voir plus clair.

Publié le 07 Septembre 2018 à 17h51 | | 0 avis

Interdiction du téléphone portable au collège : les professeurs n'y croient pas

La loi avait été votée le 30 juillet dernier, elle est désormais mise en application dans tous les collèges. Concrètement, elle stipule que le téléphone portable est interdit « durant les activités d’enseignement » ainsi que « sur les temps de récréation ». Le but étant bien sûr de favoriser l’attention des élèves en cours, de leur permettre une meilleure sociabilisation, ainsi que de lutter contre le harcèlement scolaire et le racket. Cependant, « l’interdiction peut connaître des exceptions dans le cadre d’un usage pédagogique explicite et spécifique, encadré par les professeurs », précise le texte de loi.

 

L’interdiction du téléphone, une mesure superflue ?

Comme le rappelle le Journal du Centre, l’interdiction de consulter son téléphone pendant les activités d’enseignement était déjà inscrite depuis 2010 dans le code de l’éducation. La loi promulguée en juillet la renforce. A tel point que certains professeurs jugent inutile l’agitation médiatique autour de cette mesure. « Dans le collège où j’enseignais il y a trois ans, le portable était déjà interdit dans l’enceinte de l’établissement. La loi ne changera donc rien, car le règlement intérieur précisait déjà cette interdiction », constate Vanessa Brossard, professeure d’Histoire-Géographie qui enseigne désormais en lycée. Et d’ajouter : « Je crois que cette interdiction existait déjà dans une grande majorité de collèges donc c’est, me semble-t-il, beaucoup de bruit pour rien. »

Pour la professeure, les véritables problèmes du collège sont ailleurs : le décrochage scolaire, les moyens à fournir dans les établissements difficiles ou le rétropédalage du gouvernement concernant certaines réformes. « La vie dans les établissements scolaires ne changera pas avec cette loi, conclut-elle. J’aurai toujours environ 35 élèves par classe au lycée, 30 au collège, dont combien en difficulté ? »

➜ À voir aussi : Rentrée 2018 : six nouveautés qui font parler d'elles

 

Une « décision de bon sens »… qui ne sera pas applicable

A l’inverse, d’autres professeurs voient plutôt d'un bon œil cette nouvelle mesure. « J'enseigne depuis 2001 et j'ai vu arriver le téléphone portable progressivement dans les classes, raconte Stéphane Martinez, professeur de Français au collège. Très rapidement, ce phénomène est devenu un problème et je comprends que le législateur ait souhaité intervenir. » Un CPE dans un collège de Lyon, qui a souhaité rester anonyme, approuve : « Pour ma part, c’est une décision de bon sens ».

Stéphane Martinez se fait cependant peu d’illusions concernant l’application de la loi : « Je serais d'accord avec cette interdiction si elle était suivie d'effets, ce qui n'est pas le cas pour le moment et ne le sera pas, affirme-t-il. Un bel effet d'annonce, très démagogique, mais qui sera totalement stérile. » Car la réforme est à double tranchant : elle imposerait, selon ce professeur, aux enseignants de faire la police et de confisquer des portables. « Je passe sur les élèves qui refuseront de toute façon de donner leur téléphone, ceux pour qui cela deviendra un jeu... » Une tâche de surveillance supplémentaire dont le corps enseignant aimerait pouvoir se passer.

L’interdiction du portable pourrait également constituer une source de conflits entre les parents d’élèves et le corps enseignant : « Interdire le portable à l'école est une décision qui va directement à l'encontre des parents qui achètent ces appareils à leurs enfants », observe Stéphane Martinez. Pour son collègue CPE, pour connaître les résultats de l’interdiction du portable au collège, il faudra effectivement « attendre les modifications du règlement intérieur que cela implique, et les réactions des parents d’élèves lors des conseils d'administration ».

La nouvelle loi sur l’interdiction du portable sera-t-elle un coup d’épée dans l’eau de la part du gouvernement ? Rendez-vous dans les prochains mois pour le savoir. Après tout, la rentrée vient juste d'arriver.

➜ À voir aussi : Réforme du lycée : 7 spécialités au lieu de 12

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis