Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Harcèlement scolaire : quelles solutions si vo...

Harcèlement scolaire : quelles solutions si vous y êtes confronté ?

La violence verbale ou physique banalisée, répétitive, à l'encontre d'un élève en particulier, s'appelle du harcèlement scolaire. Comment le reconnaître ? Quelles en sont les terribles conséquences ? Et surtout, comment (ré)agir face au harcèlement, en tant que victime ou en tant que témoin ? Réponses.

Publié le 08 Novembre 2018 à 10h35 | | 0 avis

Harcèlement scolaire : quelles solutions si vous y êtes confronté ?

Article initialement publié le 13/04/2017 par Marianne Shehadeh.

Qu'est-ce que le harcèlement scolaire ?

Dans le milieu scolaire, le harcèlement est un rapport de force et de domination répétitif qui se caractérise sous différentes formes, publiques et/ou privées, et qui peuvent se cumuler contre la victime :

  • intimidations, insultes, menaces 
  • moqueries, humiliations, propagation de rumeurs
  • rejet social
  • agressions physiques, maltraitance, racket
  • jeux dangereux
  • cyber-harcèlement

L'élève ou le groupe harceleur a donc une volonté de nuire (consciente ou non), envers sa victime toute désignée. Cette dernière est souvent choisie à cause d'un handicap, d'une différence (couleur de peau/de cheveux, origine, religion, surpoids, statut social...), ou selon tout autre critère qui la rend fragile, faible ou méprisant aux yeux du harceleur.

➜ A lire : 10% des jeunes sont concernés par le cyber-harcèlement

 

 

Quelles sont les conséquences du harcèlement scolaire ?

Les séquelles du harcèlement scolaire sont lourdes et peuvent atteindre le point de non-retour. ll ne faut pas les négliger, et surtout, considérer les marques indélébiles sur le développement psychologique de la victime : perte d'estime de soi, de confiance, persécution, sentiments de honte et de culpabilité... ainsi que l'auto-destruction.

Qu'elles soient sur sa santé (mentale ou physique) ou sa scolarité, les conséquences du harcèlement scolaire sur la victime sont graves :

  • le décrochage scolaire, la déscolarisation ou l'absentéisme
  • la désocialisation, le stress, l'angoisse et la phobie scolaire
  • la dépression, qui est une maladie psychologique
  • la somatisation (maladies à répétition, maux de tête ou de ventre...)
  • l'auto-mutilation, le mal-être
  • le suicide ou tentative de suicide

 

Comment lutter contre le harcèlement scolaire ?

Contacter les autorités publiques

Selon la loi, la victime peut porter plainte jusqu'à 6 ans après les faits de harcèlement scolaire. Elle peut tout à fait se rendre seule à un commissariat de police pour le signaler, mais seuls ses parents peuvent demander dommages et intérêts en se constituant partie civile. Si l'auteur du harcèlement est inconnu, il est tout à fait possible de porter plainte contre X.

Le harceleur encourt :

- une peine de 6 mois de prison (1 an si circonstance aggravante) et de 7 500 euros d'amende s'il est mineur

- une peine d'1 an de prison (2 ans si circonstance aggravante, avec 30 000 euros d'amende) et de 15 000 euros d'amende s'il est majeur

Se renseigner et demander de l'aide

Il faut savoir que 3 jeunes victimes sur 4 arrivent à se confier mais ne trouvent pas de soutien adapté. Des mesures concrètes existent si l'on contacte les personnes capables d'aider, il ne faut surtout pas rester silencieux :

  • Prévenir la direction de l'établissement, le professeur, la Dasen (direction académique des services de l'éducation nationale)
  • Appeler le numéro vert "Non au Harcèlement" au 3020
  • Appeler le numéro vert "Net écoute" en cas de cyber-harcèlement au 0800 200 000
  • Appeler le numéro vert "Fil Santé Jeunes" au 0800 235 236
  • Joindre une association du réseau Inavem (institut d'aide aux victime et médiation)

Vous pouvez aussi retrouver de nombreuses ressources, guides pratiques et conseils sur le site officiel du gouvernement :

www.nonauharcelement.education.gouv.fr

 

Que faire si vous êtes victime de harcèlement scolaire ?

Il ne faut surtout pas tenter de résoudre le problème par vous-même par la violence ou la vengeance. Votre situation ne ferait que s'aggraver et pourrait devenir un cercle vicieux. Vous devez en parler sans aucune honte ou gêne à un adulte de votre collège ou votre lycée (professeur, surveillant, CPE...), à un camarade de classe qui pourra en parler à un adulte, ou à vos parents ou un proche qui pourront contacter l'école.

Si vous n'avez pas les mots, vous pouvez écrire ou dessiner ce qu'il vous arrive au quotidien. Essayez d'expliquer votre situation avec le plus de détails possibles :

  • date et heure
  • identité de l'harceleur (ou du groupe d'harceleurs)
  • les faits et gestes
  • les mots prononcés
  • la répétition des actes
  • votre réaction
  • votre ressenti face à ce harcèlement

 

Que faire si vous êtes témoin de harcèlement scolaire ?

Si vous assistez à du harcèlement, peu importe sa forme, il ne faut pas rester sans rien faire : aucun élève ne mérite ce traitement. Ne rien faire, c'est être un complice indirect. Le harcèlement est un phénomène grave, ce n'est ni un jeu ni de l'humour dissimulé.

N'hésitez pas une seconde à en parler à un adulte de l'école, à votre entourage, qui pourra contacter l'école, ou à vos amis si vous craignez de dénoncer l'auteur à un adulte responsable. Expliquez ce que vous avez vu et/ou entendu, afin d'arrêter ce cercle de violence et sauver la victime de harcèlement.

Vous empêcherez aussi l'auteur de réitérer avec une autre victime, et dissuaderez probablement d'autres potentiels harceleurs (les amis de l'auteur par exemple) d'agir en suiveurs. Ne vous mettez cependant pas en danger en tentant de stopper le harceleur, au risque de subir des violences à votre tour. Prenez du recul et dénoncez.


➜ Découvrir aussi le Soutien Scolaire : comment trouver le bon prof ?