Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Comment faire pour ne pas redoubler ?

Comment faire pour ne pas redoubler ?

Le redoublement est souvent vécu comme un échec, que ce soit pour les élèves comme par les parents. Une étape difficile que beaucoup préféreraient éviter. S’il existait des solutions miracles, cela se saurait, mais voici quelques pistes à envisager…

Publié le 19 Avril 2017 à 16h00 | | 0 avis

Comment faire pour ne pas redoubler ?

Essayer de comprendre les raisons du redoublement

Quelques soient les conseils que l’on peut donner, ils sont inutiles tant que cette étape n’a pas été correctement effectuée. Comprendre pourquoi l’élève a de mauvais résultats, c’est déjà faire la moitié du chemin, que ce soit pour accepter le redoublement s’il est vraiment nécessaire, ou choisir les bonnes solutions s’il pose trop problème. Par exemple, il faut discerner :

  • Le désintérêt scolaire (les cours ne l’intéresse pas)
  • Le manque de travail
  • Le décrochage total (l’élève n’est juste plus adapté au système scolaire « classique »)
  • Des problèmes personnels à l’école (cas de harcèlement par exemple)
  • Des problèmes personnels en-dehors de l’école (problèmes familiaux, par exemple)

Il y a donc de nombreuses raisons qui peuvent être à l’origine des difficultés qui mènent au redoublement. Il est donc très important d’organiser une réunion avec un ou plusieurs enseignants, l’élève et les parents pour tenter de vraiment comprendre le problème. Ce n’est pas un moment agréable, mais c’est un moment nécessaire. Ensuite, on peut envisager différentes solutions.

➜ Important : Les solutions contre le harcèlement scolaire

 

Améliorer les résultats pour éviter le redoublement

De multiples réformes et évolutions dans les rapports entre parents, élèves et enseignants ont rendu le redoublement de plus en plus difficile à imposer : dans la plupart des cas, il est possible de refuser le redoublement en insistant suffisamment. Cependant, il y a généralement une raison au redoublement, les enseignants ne prononcent pas cette décision à la légère. Il vaut mieux écouter leur avis et, pendant l’entretien, convenir d’objectifs à atteindre. Avec suffisamment d’efforts et les méthodes qui suivent, il devrait être possible de se remettre à niveau, surtout que les efforts investis comptent dans la décision du redoublement ou non.

Pour les parents : s’investir de manière plus approfondie

Il est fréquent de voir, à l’origine des difficultés scolaires, une certaine absence des parents sur le travail de leur enfant. Les raisons peuvent être multiples : manque de temps à le faire, autonomie accordée trop tôt, dissimulation de l’élève… Cependant, un enfant qui sent ses parents investis dans son apprentissage a tendance à mieux travailler, ou à se remettre au travail s’il ne l’a pas assez fait. Aider à faire les devoirs, faire réciter les cours, bref, être présent et soutenir directement compte énormément.

Faire appel à un professeur particulier

C’est un investissement, mais un investissement généralement rentable. Un professeur particulier permet de se concentrer précisément sur les matières où l’élève a des difficultés, et de suivre exactement ses efforts, de pointer ses faiblesses. De plus, un professeur particulier peut souvent être très honnête sur le niveau de l’élève, ce qui facilite énormément les choses si une relation de confiance se créé entre professeur et élève et entre professeur et parents.

➜ Peur de tomber sur un mauvais prof ? Découvrez 5 astuces pour trouver un prof de soutien scolaire adapté

Trouver une motivation

La motivation est souvent au cœur du problème, avec le bon vieux cliché de l’adolescent qui ne s’intéresserai à rien. Malgré tout, il y a toujours des centres d’intérêt ou des objectifs de vie, et il faut arriver à lui faire comprendre la nécessité de la réussite scolaire pour les mener à bien. Après, il existe des mesures plus pragmatiques à base d’argent de poche et de carotte et de bâton, mais elles ont rarement effectives sur le long terme. Un vrai travail sur les envies et objectifs de vie est généralement plus profitable, le dialogue fonctionne toujours mieux que les règles imposées.

Le cas du redoublement en seconde

Un cas particulier concerne le redoublement en seconde, qui est lié généralement à la poursuite d’études. En effet, dans ce genre de cas, il existe toujours une solution adaptée à chaque lycéen, mais certains choisissent d’aller à tout prix dans certaines filières, pour lesquelles ils n’ont pas le niveau. À moins d’un travail acharné dans les matières faibles, il est généralement recommandé d’accepter la décision des enseignants, puisqu’elle traduit la confiance qu’avec un an de plus l’élève pourra réussir sa scolarité dans sa filière de choix.

➜ À voir aussi : À quoi sert le soutien scolaire ?

 

Faire face à des problèmes d’attitude ou de discipline

Malheureusement, le redoublement n’est pas toujours entièrement causé par des problèmes scolaires. Les solutions proposées auparavant visent plutôt quelqu’un qui a des soucis dans l’apprentissage ou le travail, mais certains font aussi preuve de difficultés disciplinaires, des cas généralement bien plus difficiles à gérer. Lorsque le dialogue ne fonctionne pas, d’autres solutions plus dures existent :

  • Faire appel à un psychologue : une solution rarement efficace sur le cours terme, mais multiplier les séances avec un psy peut au minimum aider à comprendre où se situe le problème, et ensuite quelles sont les solutions à envisager.
  • Changer d’établissement : certains élèves ont besoin d’un établissement plus adapté, parfois éloigné de leurs parents, parfois plus stricts sur la difficile. C’est néanmoins une décision qui peut être mal vécue si elle n’est pas discutée et préparée à l’avance.
  • Choisir l’enseignement à distance : une solution jugée parfois extrême mais qui peut notamment aider les élèves atteints de phobie scolaire, pour lesquels une poursuite d’étude en dehors du cadre de l’école peut être privilégiée.

➜ revenir à notre dossier sur le soutien scolaire