Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Brevet 2018 : les témoignages de la rédaction...

Brevet 2018 : les témoignages de la rédaction sur leur brevet

Les rédacteurs de digiSchool se plongent dans leurs souvenirs et se remémorent l'époque où ils passaient le brevet. Ils vous font part de leur appréhension (ou de leur absence d'appréhension) et vous montrent qu'ils s'en sont très bien sortis.

Publié le 27 Juin 2018 à 17h22 | | 1 avis

Brevet 2018 : les témoignages de la rédaction sur leur brevet

 

Julia : «J'étais très stressée lorsque j'ai passé le brevet»

Julia, jeune rédactrice, nous raconte son expérience. Elle fouille dans ses souvenirs car ça commence à faire un moment, puis elle se lance : « J'étais très stressée lorsque j'ai passé le brevet. Ce qui m'a poussée à beaucoup réviser. Heureusement, le brevet ne dure que deux jours, alors c'est assez vite passé. Puis, à mon époque, il n'y avait que trois matières : Maths, Français et Histoire-Géo. ». C'était le bon temps ! Mais finalement tout ce stress était inutile : « En fin de compte, j'ai plutôt bien réussi l'examen : 32 sur 40 en Français, entre 20 et 25 sur 40 pour l'Histoire-Géo, et un peu moins de 20 pour les Maths (oui, ça date, alors difficile d'être précise). Et j'ai même eu une mention ! » Une sacrée réussite ! Mais elle a un message important à adresser à ceux qui passeront l'examen : « Mais surtout, en grandissant, on se rend compte que le brevet, ce n'est rien : d'une, il est facile, et de deux, il sert surtout à nous préparer au bac, puisque c'est un diplôme qui n'apparaît même plus sur nos CV. Alors pas la peine de stresser. Faites de votre mieux, mais ne vous mettez pas trop la pression, cet examen n'impactera pas votre vie autant que vous pouvez le penser ! ».

➜ À voir aussi : Brevet 2018 : quelques astuces pour réviser l'Histoire-Géo

 

Adeline : «Je suis arrivée à l'épreuve sans aucune crainte»

Notre chef de pôle, Adeline, avait un tout autre rapport au brevet : «  Je n'étais pas du tout stressée. Je me souviens que j'avais calculé mes points en contrôle continu et ce qui me restait à obtenir au brevet pour valider l'examen. ». Il est vrai que ce n'est pas quelque chose à négliger, le contrôle continu compte pour le brevet, certains d'entre vous ont peut-être beaucoup de points, voire ont déjà leur brevet. Non seulement Adeline n'était pas stressée, mais pour elle, cet examen était un jeu, particulièrement l'épreuve de Français : « Une chose dont je me souviens - qui s'est vérifiée pour l'épreuve de littérature pendant le bac, quelques années plus tard - c'est que j'ai pris l'épreuve de Français comme un jeu. Comme écrire est ce que je préfère faire, je suis arrivée à l'épreuve sans aucune crainte. Plutôt en me disant : comment je vais pouvoir m'amuser avec les sujets d'expression écrite ? Déjà à cette époque, j'adorais mettre des allusions à mes auteurs préférés, à des musiciens, en faisant du name dropping dans mes rédactions. Donc, pour moi, le brevet était vraiment ça : une partie à remporter, et de la meilleure façon. ». Ce fut pour elle aussi un succès. Voyez, jeunes lecteurs, le brevet ce n'est franchement pas grand chose.

 

Axel : «Je n'ai même pas passé le brevet»

Concernant votre serviteur, il se trouve que cette année-là, je devais subir deux opérations importantes du dos qui ne pouvaient pas attendre. Il fallait que j'entre à l'hôpital le 20 juin, pour y rester un mois. Le brevet avait lieu à peine quelques jours plus tard. Conclusion : je n'ai même pas passé le brevet. A l'époque ça n'était une inquiétude ni pour mes parents, ni pour mes professeurs, je ne crois même pas qu'on en ait parlé. A la rentrée suivante, je suis allé en seconde sans problème. J'avais des bonnes notes au lycée, j'ai obtenu mon bac haut la main et je suis arrivé jusqu'en Master 2. Même si vous n'avez pas votre brevet, ça ne changera rien à votre vie ou à votre parcours.

➜ Voir le dossier : Brevet 2018

Les avis sur cet article
Maiwenn78

20 / 20

Merciiiiii beaucoup pour vos témoignages, je suis rassurée
Par

Maiwenn78

- le 27 Juin 20h07