Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Loïc, matelot machine : « Il n'y a pas de mon...

Loïc, matelot machine : « Il n'y a pas de monotonie dans ce métier »

Si tu es attiré par les moteurs et la mécanique et que tu rêves d’embarquer à bord d’un sous-marin, le métier de matelot machine est probablement fait pour toi. Loïc, pilote et torpilleur, te raconte son quotidien.

Publié le 29 Avril 2019 à 15h00 | | 0 avis

Loïc, matelot machine : « Il n'y a pas de monotonie dans ce métier »

©Marine nationale

[Article rédigé en partenariat avec la Marine nationale]

La mission du matelot machine

« Je suis pilote et torpilleur. Je suis à la barre d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins, c’est-à-dire que c’est moi qui conduis le sous-marin dans la bonne direction et à la bonne immersion. Mon autre fonction est torpilleur. Je mets en œuvre les torpilles du sous-marin, explique Loïc. Je suis originaire de Guadeloupe : la découverte des métiers de la Marine m’a attiré. En plus, il y a des perspectives d’évolution : on peut changer de poste au bout d’un an ou deux. »

La mission principale du matelot machine est de s’occuper des moteurs du sous-marin, des systèmes de distribution d’électricité et des turbines. Il effectue des réglages, des réparations, et réalise des opérations d’entretien. A cela s’ajoutent des missions variées : le matelot machine peut effectuer des quarts au poste de veille optique à la passerelle, communiquer avec d’autres bâtiments (par la phonie) ou encore surveiller le fonctionnement des appareils électriques. Enfin, il peut aussi être pilote et participer à la conduite du bâtiment, comme Loïc.

➜ À voir aussi : Aurélien, officier marinier atomicien : « Ma principale mission, c'est la dissuasion »

 

Comment accéder à ce métier ?

Pour devenir matelot machine, il y a certains critères fondamentaux à respecter, qui sont :

• Être de nationalité française

• Avoir de 17 à moins de 26 ans

• Être physiquement et médicalement apte

• Savoir nager

• Avoir accompli sa Journée Défense et Citoyenneté (JDC)

Si tu coches toutes ces cases, tu n’as plus qu’à postuler ! La durée du contrat est de quatre ans, et tu pourras bénéficier d’une formation militaire et métier dispensée par les sous-mariniers. Loïc, lui, a suivi un parcours professionnalisant : « J’ai passé un BEP, un bac pro et un BTS pour devenir tourneur-fraiseur. Et puis, j’ai eu envie de changement. Par curiosité, je me suis donc porté volontaire dans la Marine nationale pour intégrer les forces sous-marines. »

➜ À voir aussi : Damien, officier responsable du secteur armes : « Le sang-froid est une qualité indispensable »

 

Les atouts du matelot machine : la rigueur et l’esprit d’équipage

« La rigueur et le sérieux sont les premières qualités à avoir, affirme Loïc. L’esprit d’équipage est aussi important : ce n’est pas facile au quotidien, car nous devons vivre en collectivité dans un espace restreint et confiné, il faut parfois prendre sur soi. Et aussi savoir être présent pour remonter le moral des autres ! »

Autre avantage : c’est un métier où l’ennui n’existe pas. « Ce que j’aime dans ce métier, c’est qu’on ne fait jamais la même chose, s’enthousiasme Loïc. Il y a la période d’entraînement, la mission et puis le soutien de l’autre équipage (il y a deux équipages par sous-marin, un rouge et un bleu). Bref, il n’y a pas de monotonie. »

Alors si toi aussi tu souhaites vivre une expérience extraordinaire, dans un environnement hors du commun, rejoins les forces sous-marines.

 

➜ Questionnaire : ET TOI ? ES TU FAIT POUR ÊTRE SOUS-MARINIER ?

 

Pour en savoir plus sur le métier de Matelot machine - Equipier Mécanique et Electricité, consulte la fiche métier
Découvre l’ensemble des métiers proposés par la Marine sur le site etremarin.fr