Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Collège : les devoirs à la maison, source d'i...

Collège : les devoirs à la maison, source d'inégalités et de stress ?

La thématique des devoirs à la maison touche tous les collégiens, et d'autant plus des élèves de troisième qui se préparent au Brevet 2017. Une association propose d'organiser les devoirs à l'école, afin d'éviter les inégalités, le décrochage scolaire et le stress que peut ressentir le jeune.

Publié le 28 Octobre 2016 à 14h36 | | 0 avis

Collège : les devoirs à la maison, source d'inégalités et de stress ?

Vérification des connaissances, détection des difficultés et lacunes... le moment des devoirs à la maison représente pour les familles l’une des plus grandes responsabilités éducatives. Pourtant, dans les faits, 94% des collégiens déclarent ne pas être aidés quotidiennement et pour 61% d’entre eux, car leurs parents seraient dans l’incapacité de les assister dans toutes les matières. Même s’ils restent attachés à la tradition des devoirs après l'école, les Français, à 67%, y consacreraient en réalité moins de 30 minutes/jour

Parce que la réalité des familles l’impose, l'association ZUPdeCO lance un appel pour que les devoirs soient faits à l’école, sur le temps scolaire, et bannir les devoirs à la maison.

➜ À voir aussi : Brevet 2017 : Nouveautés de la rentrée Scolaire 2016 2017

 

« T’as fait tes devoirs ? »

"Chaque soir, cette question, anodine en apparence, rythme le quotidien de toutes les familles", analyse François-Afif Benthanane, fondateur de l’association ZUPdeCO. "La réalité de ce rendez-vous incontournable de la vie des élèves cache bien souvent des situations difficiles qui peuvent, à terme, peser lourdement sur l’atmosphère familiale mais aussi ouvrir, petit à petit, la porte au décrochage scolaire".

Alors que la pression de la réussite scolaire pèse de plus en plus tôt sur les enfants sur fond de crise économique et de crainte du chômage, les parents sont plus que jamais en première ligne pour tenter de leur assurer le meilleur avenir possible. Cependant, François-Afif Benthanane rajoute que "l'on peut être un bon parent et n’avoir ni le temps, ni les capacités ou les moyens suffisants pour venir en aide à son enfant".

➜ Révisez le Brevet 2017 gratuitement avec digiSchool

 

Combattre l'inégalité des chances

Avec le Manifeste pour les devoirs accompagnés à l’école, l'association ZUPdeCO souhaite mobiliser la société civile pour déculpabiliser les familles et déstigmatiser les enfants en difficultés, en questionnant la place des devoirs : à la maison ou à l’école.

Pour pallier les inégalités de traitement qu’ils suscitent d’une part, mais aussi pour agir auprès des élèves en difficultés au plus tôt, avant même que le décrochage ne soit constaté. 140 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans diplôme ni qualification. 200 000 collégiens déclarent ne pas être aidés le soir pour leurs devoirs. 

➜ À lire : Les Nouvelles Épreuves au Brevet 2017 en détails

"Derrière les chiffres de l’échec scolaire, il y a le désespoir d’enfants qui, chaque soir, vivent la violence ordinaire de l’injustice et de l’inégalité des chances", déclaire François-Afif Benthanane, "Changer la loi pour ouvrir la voie de la réussite scolaire pour tous, les familles françaises l’appellent de leurs vœux" En effet, 70% des parents d’élèves et 56% des collégiens se déclarent favorables à la mise en place d’un temps scolaire dédié aux devoirs. Le taux de réussite au Brevet, pourtant stable, est de 87,3% pour la session 2016. Pourrait-il s'améliorer si les collégiens sont accompagnés à l'école pour étudier, réviser et se préparer à l'examen final ?

ZupDeCo

 

Les devoirs à la maison, une source de stress ?

En juin 2016, ZUPdeCO a mené une enquête OpinionWay sur les collégiens et les devoirs. Alors que la France compte 3 335 100 collégiens, l’étude révèle qu’ils sont près d’1 million (27%) à assimiler les devoirs à la maison à un moment de stress, de disputes avec leurs parents et parfois même d’angoisse, rejoignant ainsi le sentiment de 35% de parents.

De plus, si les parents n’étaient que 2% à déclarer ne jamais aider aux devoirs, les collégiens sont 6% à estimer ne jamais recevoir de soutien, soit 200 000 élèves qui, soir après soir, se retrouveraient seuls face à leur travail scolaire. Toutes les familles ne sont pas égales face aux moyens et aux ressources à mettre à œuvre pour soutenir leurs enfants.

➜ À découvrir : Le programme complet de 3ème pour le Brevet 2017

Le manque de temps au quotidien semble être un problème important : à 67%, les collégiens estiment être aidés moins de 30 minutes par jour par leurs parents. Et près d'1,5 million ne le serait pas plus de 15 minute par jour…

Ainsi, pour 61% des collégiens, faire les devoirs sur le temps scolaire leur permettrait de se concentrer sur autre chose une fois rentrés. Pour 50%, cela leur permettrait de se faire expliquer les leçons incomprises et d’améliorer leur niveau.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis