Les dossiers du mois :

Rentrée décalée

N'attend pas la prochaine rentrée pour te réorienter !

➜  Voir le dossier

 

Parcoursup 2020

Calendrier, formations, nouveautés, méthodo, conseils !

➜  Toutes les clés

 

Réforme du bac 

Nouvelles matières, nouvelles modalités d'évaluation, actualités 

➜  Tout sur le Bac 2021

 

Rapport de Stage

Méthodologie étape par étape et exemples  :

➜ Voir le dossier

 

 

#digiMentor : les conseils d'orientation de Nathalie Hector, directrice du programme Grande Ecole de l'EM Lyon

 

 

 

étudier à l'étranger

 

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

 

 

Brevet 2014 : comment s'organise le mois de juin ?

Brevet 2014 : comment s'organise le mois de juin ?

Pour les collégiens qui passent le Brevet les 26 et 27 juin, le mois de juin est synonyme de révisions et d'examens. Pour les autres, il est plutôt synonyme de vacances. Alors avec tous ces emplois du temps différents, comment s'organisent les collèges pendant cette période ? Petit tour d'horizon.

Publié le 16 Juin 2014 à 10h00 | | 0 avis

Brevet 2014 : comment s'organise le mois de juin ?

Au bon vouloir des établissements

Pour évaluer les connaissances acquises au collège, ce sont les établissements publics qui accueillent les candidats au Brevet des collèges. Cependant, aucune règle n'a pour ainsi dire été fixée par l'Education Nationale. Chaque collège peut donc organiser son mois de juin comme bon lui semble. Plusieurs scénarios sont donc couramment observés dans les collèges français.

Certains établissements relachent leurs élèves une semaine avant le début des épreuves du Brevet. Cela laisse le temps à l'équipe pédagogique de préparer les épreuves. Il faut en effet tout installer, du mobilier aux sujets en passant par les indications de salles et les feuilles de présence. Pour les collèges qui sont centres d'examens, c'est beaucoup de travail pour que tout soit prêt à temps.

D'autres établissements font le choix de départs au compte-goutte. Sont alors organisées deux vagues de départ. D'une part les 5ème et 4ème, de l'autre les 6ème et les 3ème. Les premiers sont parfois libérés dès le 12 juin, les autres, eux, doivent attendre jusqu'au 24. Cela permet de faire des révisions pour le Brevet avec les 3ème et de terminer les programmes correctement avec les 6ème.

Enfin, la dernière option qui peut être choisie consiste à garder les élèves le plus longtemps possible. Certains restent jusqu'au 20 juin, d'autres jusqu'à la veille du début des épreuves.


Des avis partagés

Selon la plupart des établissement, cette "désorganisation" ne perturbe rien puisque c'est habituel. En effet, tous les ans des questions se posent, mais tous les ans le choix est laissé aux collèges. Ce mois de juin décousu est devenu une institution. 

Les chefs d'établissements affirment qu'ils ne reçoivent pas de plaintes de la part des parents, ce qui est surement une réalité. Cependant, certains parents montrent leur agacement face à une situation difficile à gérer. En effet, les élèves devraient revenir en cours pour la dernière semaine, cependant la plupart des conseils de classe ont déjà eu lieu et la plupart des établissements ne fait cours que le matin. En théorie, le choix est laissé aux familles, mais on leut fait bien comprendre qu'il n'est pas nécessaire que leur enfant suive cette dernière semaine de cours. Face à une telle confusion, difficile de s'organiser pour les parents.

Pour finir, les plus radicaux prônent une suppression du brevet, qui n'aura pas lieu. D'autres, plus réalistes, aimeraient que ce temps de vacances anticipé puissent être "utile". Par exemple, pourquoi ne pas organiser des ateliers à thèmes dans lequels les élèves pourraient échanger avec des professeurs et des élèves d'autres niveaux? Ou encore, les collégiens ne pourraient-ils pas faire un stage en entreprise durant ces semaines? Autant de questions qui se posent mais qui n'ont pas encore de réponses concrètes.