Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Baromètre TNS Sofres des Grandes Ecoles de com...

Baromètre TNS Sofres des Grandes Ecoles de commerce et d'ingénieurs

L’institut de sondage TNS Sofres interroge chaque année les étudiants des Grandes Ecoles de commerce et d’ingénieurs sur leurs attentes envers les entreprises mais aussi de l’attrait qu’ils portent à leurs futurs employeurs.

23 Septembre 2014 à 11h29 | | 1 avis

Baromètre TNS Sofres des Grandes Ecoles de commerce et d'ingénieurs

TNS Sofres a consulté 2025 étudiants de 39 écoles différentes pour cette session 2014 de son baromètre. A noter que si l’an dernier le baromètre avait atteint un record de pessimisme autour de l’emploi, le niveau est redescendu à celui de 2012 pour cette édition. Pour les entreprises ce sont Google et Airbus les grandes gagnantes du classement.

Stabilisation de l’optimisme et plus d’espoir salarial pour les ingénieurs

Les élèves ingénieurs ont globalement toujours été assez confiants quant à leur avenir et leur capacité à décrocher rapidement un premier emploi. Cette année 2014 marque une stabilisation de leur optimisme après avoir légèrement décroché en 2013.

Alors qu’en 2013 la crise frappait de plein fouet les étudiants et jeunes diplômés, les prétentions salariales s’en sont ressenties en retombant à ce que les étudiants espéraient en 2000. En 2014, les futurs ingénieurs ne se résignent plus autant et aspirent à démarrer leur carrière avec une rémunération moyenne similaire à celle qu’ils souhaitaient déjà auparavant en 2002.

Depuis 2011 les femmes avaient tendance à baisser leurs exigences salariales plus rapidement que les hommes, cette année elles renouent avec leurs prétentions de 2012 et augmentent leurs exigences plus vite que les hommes.

53%

des élèves ingénieurs estiment qu’ils trouveront facilement un premier travail comme en 2013 alors qu’ils étaient 61% en 2012

34400€

c’est le salaire brut annuel espéré pour un premier emploi par les ingénieurs soit 2 000€ de plus qu’en 2013 mais loin du niveau de 2012 qui était à 35 100€

Top 3 des entreprises les plus attractives pour les ingénieurs

C’est la société Airbus qui affiche la progression la plus rapide avec +10 points en prenant la tête du classement d’attractivité. En contre-partie de cette hausse c’est EADS qui voit son positionnement descendre dans le classement avec 9 points de moins.

Airbus

18% des citations et +10 points dans le classement

EDF

17% des citations et +2 points

Safran

13% des citations et + 4 points

 

Reprise de confiance en l’emploi et regain d’exigences salariales en commerce

C’est en 2011 que la confiance des étudiants en écoles de commerce en leur capacité à décrocher un premier emploi a commencé à ne plus être au beau fixe. En 2013, cette courbe était devenue le symbole même de la panique s’emparant des étudiants face au chômage des jeunes en révélant un niveau de pessimisme sans précédent depuis plus de 20 ans. Finalement en 2014, on note un léger rebond de confiance qui ne parvient pour autant pas à rattraper le niveau de 2012.

Pour les élèves en écoles de commerce, comme pour les ingénieurs, les prétentions salariales avaient subi une forte diminution en 2013 suite à la crise. Le phénomène d’augmentation d’exigences salariales des femmes est beaucoup plus net en écoles de commerce.

29%

des étudiants en écoles de commerce pensent qu’une première embauche sera aisée (contre 24% en 2013)

32200€

c’est le salaire brut annuel moyen qu’exige un jeune diplômé d’école de commerce en 2014 comme en 2012, augmentant largement par rapport à 2013 qui était descendu à 29 500€

Top 3 des entreprises les plus attractives pour les élèves en commerce

C’est l’entreprise Google qui marque la progression la plus importante dans le classement avec + 4 points et décroche ainsi la première place au détriment de l’industrie du luxe incarnée par LVMH qui tombe en seconde position. L’arrivée très remarquée de la société Airbus dans le classement, pourtant très typée ingénieurs, s’explique par la véritable « success story » commerciale qu’elle connaît actuellement.

Google

14% des citations et +4 points dans le classement

LVMH

11% des citations et -1 point

Ernst & Young

11% des citations et + 3 points

Les avis sur cet article
John

20 / 20

"C’est la société Airbus qui affiche la progression la plus rapide avec +10 points en prenant la tête du classement d’attractivité. En contre-partie de cette hausse c’est EADS." Or, Airbus = nouveau nom d'EADS D'où, c'est totalement normal. CQFD
Par

John

- le 12 Décembre 05h12
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis