Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

Révisez sur digiSchool :

Bac Brevet BTS

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Un membre du jury du festival incarcéré en Iran

Un membre du jury du festival incarcéré en Iran

 

10 Mai 2010 à 17h34 | | 0 avis

Un membre du jury du festival incarcéré en Iran

Le monde du cinéma se mobilise pour le réalisateur Jafar Panahi, emprisonné en Iran. Il est invité à faire partie du jury du festival de Cannes. Steven Spielberg et Martin Scorsese sont parmi les personnalités d'Hollywood qui ont signé une pétition appelant le pays à le libérer. Et le soutien va crescendo avec comme signataires notamment, Robert de Niro, Robert Francis Ford Coppola, Joel et Ethan Coen, Michael Moore et Oliver Stone.


A mois d'une semaine du festival de Cannes, le monde du septième art appelle les autorités iraniennes à libérer le réalisateur Jafar Panahi, détenu depuis le 1er mars par le biais d'une pétition. De Steven Spielberg à Michael Moore, chacun appelle à ce que cet homme, invité comme membre du jury au festival soit de nouveau libre.

 

Jafar Panahi, 49 ans, est l'un des rares réalisateurs à tourner dans les frontières iraniennes. Figure publique de l'opposition, il fait partie de qui de la "nouvelle vague" iranienne. Le ministère iranien de la Culture et de la Guidance islamique l'a accusé d'avoir "préparé un film contre le régime portant sur les événements post-électoraux". Une allusion aux manifestations ayant suivi la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad en juin 2009.

 

« Comme ailleurs, les réalisateurs iraniens devraient être célébrés et non (...) emprisonnés »

 

La pétition affiche sa solidarité : "Nous sommes solidaires d'un confrère, réalisateur de cinéma, nous condamnons cette détention et nous demandons au gouvernement iranien de relâcher Jafar Panahi immédiatement". Et rend hommage aux "contributions de l'Iran au cinéma international [qui] ont été saluées à juste titre et ont encouragé ceux d'entre nous en dehors de ce pays, à apprécier la culture de son peuple", pour conclure que "comme ailleurs, les réalisateurs iraniens devraient être célébrés et non censurés, réprimés et emprisonnés".

 

Le travail du cinéaste Jafar Panahi a fait l'objet de nombreuses récompenses. Et notamment à la cérémonie de la Croisette pour "Le ballon blanc", (Prix de la Caméra d'or) en 1995 et l'"Or pourpre", (Prix du Jury-Un Certain Regard) en 2000.

 

S.P avec agence

 

Crédit : AFP/Elle

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis