Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

The Green Hornet, le dernier film de Michel Gondry

The Green Hornet, le dernier film de Michel Gondry

02 Février 2011 à 05h57 | | 0 avis

The Green Hornet, le dernier film de Michel Gondry

Même si l’on connaît l’éclectisme de Michel Gondry, les capacitives métamorphiques de cet artiste n’en finissent pas d’étonner.

Michel Gondry: le couteau suisse du cinéma

Clips-vidéo, publicités, documentaires, films d’animation ou en prises de vues réelles pour petits ou grands écrans, Michel Gondry sait tout faire, et le fait avec les plus grands. On se souvient de ses collaborations avec Björk, Killy Minogue ou avec les Daft Punk qui plébiscitèrent tous la créativité du cinéaste français. Dernièrement, c’est Seth Rogen qui fit appel à ses services derrière la caméra. Après Eternal Sunshine of The Spotless Mind et Soyez sympa rembobinez, Gondry tourne encore pour le cinéma outre-Atlantique avec The Green Hornet.

Son dernier film, L’Epine dans le cœur sorti en avril 2010, un documentaire sur le parcours d’institutrice de sa tante, fut anecdotiquement visible dans bien peu de salles obscures et n’est d’ailleurs pas disponible à la vente dvd en France.


 

The Green Hornet: du nouveau ?

The Green Hornet change littéralement la donne puisque cette superproduction hollywoodienne, diffusée dans 64 pays, a su trouver bonnes places dans les box-offices mondiaux. Le film tient notamment la tête du classement international (hors États-Unis) de la recette du seul week-end dernier, avec une présence notable en Asie du sud-est.

Il faut dire que pour ce public, la tête d’affiche a de quoi faire se déplacer. Le Green Hornet (frelon vert interprété par Seth Rogen), justicier sans supers pouvoirs à tendance à la contreproductivité lors des combats, est heureusement épaulé d’un bras droit, Kato, inventeur génial et expert en combat rapproché. Il n’y a que deux pas à dire que le vrai héros se cache dans ce second rôle interprété par Jay Chou, star de la pop taïwanaise largement reconnu par la communauté asiatique du monde entier. En endossant le rôle de Kato, il reprend d’ailleurs un personnage incarné par Bruce Lee en 1966 dans la série du même nom.

Depuis la série originale, la licence Marvel a parcouru bien du chemin. Diffusée en 3D, The Green Hornet n’en oublie pourtant pas que Gondry aime les effets visuels bricolés. Le film oscille donc entre effets-spéciaux de facture hollywoodienne, et principe gondryens de création d’effets visuels faits-à-la-maison… ou presque.

 

Lire également :

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis