Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Sorties cinéma du 16 janvier : « Django Uncha...

Sorties cinéma du 16 janvier : « Django Unchained », le western spaghetti façon Tarantino

Sorties cinéma du 16 janvier : « Django Unchained », le western spaghetti façon Tarantino.

15 Janvier 2013 à 10h46 | | 0 avis

Sorties cinéma du 16 janvier : « Django Unchained », le western spaghetti façon Tarantino

« Django Unchained  »

Le nouveau Tarantino sort dans les salles demain. Un film attendu avec un casting de rêve ! 

Le synopsis

Dans le sud des Etats-Unis, peu de temps avant la guerre de Sécession, un chasseur de primes, le Dr King Schultz, achète Django, un esclave dans un but précis. Il veut que Django l’aide à retrouver les frères Brittle. Mais Django n’a qu’un but, retrouver sa femme Broomhilda de laquelle il fut séparé à cause du commerce des esclaves. Mais cela ne va pas être aussi simple. Calvin Candie, un puissant propriétaire de plantations, va se mettre sur leur route. 

Une anecdote

Leonardo Di Caprio interprète Calvin Candie, le méchant du film. C’est le premier rôle de ce genre pour l’acteur américain. Au départ Quentin Tarantino voulait un acteur plus âgé mais face à l’intérêt de Di Caprio, il a reconsidéré la question. 

Pourquoi ça va marcher ?

Le nouveau film de Tarantino est, comme d’habitude très attendu. Mais pour « Django Unchained », l’engouement est encore plus fort. Sur Twitter, les critiques élogieuses sont légion et tout le monde en parle dans les médias. C’est le film à ne pas rater en ce début d’année !

La bande-annonce

 


Les autres films qui sortent ce mercredi 16 janvier

LES AUTRES FILMS DE LA SEMAINE
ALCESTE A BICYCLETTE

Serge Tanneur est un acteur qui, au sommet de sa carrière, a quitté le monde du spectacle. Depuis, il vit en ermite dans sa maison de l’île de Ré. Un jour, Gauthier Valence, un acteur de télévision adoré du public vient le trouver et lui propose de jouer le rôle d’Alceste dans la pièce « Le Misanthrope ». Serge Tanneur refuse d’abord puis propose qu’ils répètent ensemble pour voir si l’envie lui vient. Partagés entre le plaisir de jouer ensemble et le ressentiment, les deux hommes se mesurent et se défient. Serge va-t-il réellement remonter sur scène ?

Anecdote : C’est en discutant ensemble de la célèbre pièce de Molière, « le Misanthrope », que Philippe Le Guay et Fabrice Lucchini ont eu l’idée de ce film. La discussion ayant eu lieu sur l’île de Ré, l’intrigue du film s’est, tout naturellement, déroulée sur l’île de Ré.

PAULETTE

Paulette vit seule dans une cité HLM. Elle n’aime personne et vit avec sa maigre retraite. Ne parvenant plus à joindre les deux bouts, elle décide de se lancer dans le commerce de cannabis. Son don pour le commerce lui fait vite monter les échelons et elle commence à s’ouvrir aux autres. Mais ne s’improvise pas dealer qui veut !

Anecdote : L’histoire de « Paulette » est née dans une école de cinéma. Ce sont des étudiants qui en ont écrit le scénario pendant un cours ! L’histoire a été développée pendant un an avant d’être présentée à un producteur.

LA PARADE

Pour avoir voulu sauver son cher pitbull et contenter sa fiancée, Lemon, parrain des gangsters de Belgrade se retrouve à devoir assurer la sécurité de la première GayPride de Serbie. Pour l’aider dans cette mission, il part à la recherche d’anciens mercenaires. Serbes, Bosniaques, Albanais du Kosovo et combattants croates se retrouvent au côté de militants homosexuels. Comment tous ces gens qui ne devaient pas se rencontrer vont-ils parvenir à transcender leurs différences ?

Anecdote : Dans « La Parade », le personnage principal, un Serbe, fait appel à un Croate, un musulman de Bosnie et à un Albanais du Kosovo. Des origines controversées puisqu’il s’agit d’anciens ennemis ayant combattu dans les guerres qui ont ravagé l’ex-Yougoslavie. Quand le réalisateur a proposé aux professeurs serbes de montrer ce film aux lycéens, la presse l’a accusé de vouloir endoctriner la jeunesse. Il a donc abandonné son projet.

V.B

 

Source : Allocine.fr

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis