Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

Révisez sur digiSchool :

Bac Brevet BTS

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Shutter Island : fascinante folie

Shutter Island : fascinante folie

Sorti le 24 février, le dernier film de Martin Scorsese, Shutter Island met en scène un marshall des Etats-Unis incarné par son acteur fétiche Leonardo DiCaprio, amené à enquêter dans un hôpital psychiatrique sur une île mystérieuse.

04 Mars 2010 à 16h36 | | 0 avis

Shutter Island : fascinante folie

A chaque fois, le même défi. Lorsque l'on s'appelle Martin Scorsese, pas le droit à l'erreur. L'homme porte sur ses épaules une solide réputation de pilier du cinéma américain. A chaque sortie, comme un baptême du feu. Ne pas décevoir tout en restant fidèle à son art. Son septième art. Pour la énième fois, Scorsese fait appel à l'acteur Leonardo DiCaprio pour incarner le personnage central du film. Et encore une fois, l'inoubliable "Jack" de Titanic crève littéralement l'écran. Débarqué sur l'île de Shutter Island pour résoudre une affaire de disparition, le marshall Teddy Daniels, alias DiCaprio, s'offre une plongée dans les affres de la folie. Il doit mener l'enquête dans un hôpital psychiatrique qui abrite de dangereux criminels. Mystères et silences assourdissants semblent nourrir les lieux.

Une plongée dans les affres de la folie

Le spectateur a comme un étrange sentiment de malaise. Comme si la folie qui défile devant ses yeux pouvaient l'emparer. La mise en scène est léchée, les plans sublimes par leur profondeur. Les éclairages et filtres utilisés ne font qu'accentuer le côté surréaliste et à la fois criant de vérité du film. Plus on avance dans l'histoire, et plus on s'interroge. A chaque séquence, un mystère de plus. Comme une spirale sans fin qui saisit le public. Du Scorsese pur et dur. Pas de violences physiques affichées, pas de cascades d'hémoglobine. Juste des plans d'une force suffisante pour vous angoisser.

A la complexité du scénario s'ajoute le jeu complètement torturé de DiCaprio. Un homme hanté par ses démons en proie à ceux des autres. Ceux des malades de l'hôpital de Shutter Island. Et la fascination pour ce personnage reste intacte du début à la fin. Avec en prime une issue surprenante. Vous n'aurez qu'une envie, revoir le film. L'un des rares où deux histoires s'entremêlent, se frôlent sans jamais vraiment se rencontrer. Une sorte de métaphore de la frontière à la fois si présente et si ténue, qui sépare les hommes saints d'esprit, des fous.

 

Stéphanie Perrin

digiSchool a selectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis