Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

"Poupoupidou" : critique

"Poupoupidou" : critique

04 Février 2011 à 00h00 | | 1 avis


Comme un air de ressemblance plane, dès l’ouverture du film, dans les plans de la femme à l’écran. La sensualité d’une chevelure blonde peroxydée, sur un corps blanc et langoureux, affirment bientôt l’évocation omniprésente du mythe avec lequel joue le film de Gérald Hustache-Mathieu . Poupoupidou, c’est le frémissement culte des lèvres de Marilyn Monroe à la fin de « I Wanna Be Loved by You », chanté par l'icône-Monroe dans le film culte de Billy Wilder, Certains l’aime chaud (1959).

I Wanna Be Loved by You

C’est effectivement être aimé par quelqu’un qui faisait rêver Candice Lecoeur . La jeune femme, morte dès le début du film d’un prétendu suicide – comme Marilyn –, permet à David Rousseau (interprété par Jean-Paul Rouve), écrivain en mal d’inspiration, de mener l’enquête sur cette fin suspecte. La vie tragique de la jeune femme se dessine alors à travers les morceaux du puzzle que reconstitue l’écrivain, véritablement fasciné par cette femme qu’il connaît au final sûrement mieux que tous ceux qui ont vécu à ses côtés.

Poupoupidou s’amuse à reconstituer un parcours similaire à celui de Marilyn, mais non plus aux États-Unis et au sein du star système des années cinquante, mais à Mouth, petit village perdu au bord de la frontière Suisse. Ainsi fléché, ce parcours prend bien, même si l’accumulation des faits finit par transformer le réalisme de la chose en procédé burlesque, qui n’arrive pas pour autant à faire rire.


Hommage

Car l’on sent quelque part l’hommage à la star dans Poupoupidou. Hommage dans l’air du temps, notamment avec la publication des carnets intimes de Marylin Monroe au mois d’octobre dernier, ou le prochain biopics qu’Hollywood lui promet déjà (My Week with Marilyn), avec comme doublure Michelle Williams. L’adaptation de la vie romancée de Marylin est également en projet : Blonde, de Joyce Carol Oates. Serait pressentie pour incarner la star, Naomi Watts. Des rumeurs courent également qu’Angelina Jolie pourrait endosser ce rôle dans The Life And Opinions Of Maf The Dog, And His Friend, Marilyn Monroe, adaptation d'une nouvelle d'Andrew O' Hagan.

 

Lire également :

Les avis sur cet article
jujudu70

20 / 20

Celui là me tente bien à regarder
Par

jujudu70

- le 17 Septembre 12h22
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis