Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

« Le Discours d'un roi »,grand vainqueur des ...

« Le Discours d'un roi »,grand vainqueur des Oscars 2011 ?

09 Février 2011 à 00h00 | | 0 avis

« Le Discours d'un roi »,grand vainqueur des Oscars 2011 ?

Il se murmure depuis quelques temps à Hollywood que le grand gagnant de la prochaine soirée des Oscar a été désigné : Le Discours d'un roi.

Le discours d'un roi : 12 nominations

C’est que le dernier film de Tom Hooper, Le Discours d’un Roi, est nominé dans pas moins de 12 catégories : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur masculin, meilleur second rôle masculin et féminin, meilleur scénario original, meilleur photographie, meilleur montage, meilleur décor, meilleur costume, meilleure musique, et meilleur son. Le palmarès de l’an dernier (comme bien d’autres), nous a pourtant appris que ce genre d’accumulation ne promet pas le succès.

Il faut se souvenir du triomphe promis à Avatar alors qu’au final, l’ex-femme de James Cameron rafla la mise avec Démineur, et ce logiquement. Avatar est certes un film innovant, qui fut tout autant plébiscité par la critique que par un public mondial. Mais Avatar n’est pas un film oscarisable, tandis que Démineur oui.


Comment gagner un Oscar ?

Qu’est-ce qu’un film oscarisable ? Tout simplement un film au contenu social ou historique (voire les deux, c’est mieux) et surtout bien ancré dans la réalité. Avec son look futuriste, le film de Cameron partait perdant. Les Oscars, ce n’est pas qu’une histoire de votes dirigés par des goûts et des couleurs, mais surtout une question de conventions déjà contenues dans l’urne.

Alors forcement, lorsqu’un film historique, au prestigieux synopsis mettant en scène la famille Royale d’Angleterre, fait son bout de chemin vers la soirée du 27 février prochain avec autant de possibilités de gains, l’on devine déjà qu’il ne pourra qu’en sortir grand vainqueur.

Le Discours d’un roi : prochain vainqueur légitime ?

Un présupposé qui est bien agréablement confirmé par le visionnage du film. Colin Firth est effectivement remarquable dans cet exercice, anti-acteur, de bégaiement. Quant à Helena Bonham Carter, elle tient son rôle de façon audacieuse. Le tout est filmé et monté de manière très académique, mais que demander de plus ? On voudrait peut-être seulement un moins sur l’utilisation abusive de certains poncifs musicaux, même si la BO d’Alexandre Desplat tient le film dans des thèmes qui bercent judicieusement le spectateur dans une histoire dont il connaît fatalement la fin, mais qu’il prend ainsi plaisir à regarder et à entendre.


 

Lire également :

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis