Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Critique du film "Il reste du jambon ?" , de An...

Critique du film "Il reste du jambon ?" , de Anne Depetrini

08 Novembre 2010 à 00h00 | | 0 avis

Critique du film

Que se passe-t-il lorsqu’une « mangeuse » de jambon rencontre un homme de confession musulmane et que ces derniers tombent amoureux ? C’est à cette question que tente de répondre avec humour Anne Depetrini dans son dernier film, Il reste du jambon ? où, à grands coups de propos et situations stéréotypées, la cinéaste brosse le portrait d’un couple, par défaut en crise.

Il reste du jambon : "un film à prendre comme il vient"

Comédie familiale oblige, la crise ne dure qu’un cours moment, avant lequel se succèdent des scènes où la fraîcheur et la naïveté des personnages rendent toute action, idée ou répartie amusantes. A l’instar d’une jeune fille de « bonne famille » à qui l’on fait visiter la « citée », les personnages aristos et plus triviaux se succèdent dans leurs différences pour se rapprocher, se détester du haut d’a priori rapidement balayés pour finalement s’apprécier tendrement.

Il reste du jambon ? a ce mérite d’être une comédie familiale tous publics qui tranche dans des clichés bien installés au sein de notre société. Mais le film tranche peut-être trop, ne se ménageant que rarement une finesse qui rendrait les sketchs d’autant plus amusants qu’ils se succèdent malheureusement trop souvent de manière aléatoire et poussive. Il faut néanmoins enlever au manque de doigté et de structure du film un casting plutôt convaincant, quelques personnages bien sympathiques, et quelques scènes qui méritent le détour. A noter l’apparition de la bande des Kaïra Shopping, ou celle d’un Eric (vigile d’une boutique de luxe) qui tient la réplique à un Ramzy (dans le rôle de Djalil, personnage principal).

En bref, un film à prendre comme il vient : une accumulation de saynètes. Film à voir pour apprécier la performance d’acteur de Mohamed Fellag (père de Djalil), Jean-Luc Bideau (père de la petite amie de Djalil) ou Leïla Bekhti (dans le rôle de la sœur de Djalil). Un film pour se vider la tête et à éviter si l’on pense y trouver un propos mûr et construit sur des problèmes de société.

Sortie le 27.10.2010.

Par Youyoupi

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis