Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Fair Game : Critique du film de Doug Liman

Fair Game : Critique du film de Doug Liman

15 Novembre 2010 à 00h00 | | 0 avis

Fair Game : Critique du film de Doug Liman

Seul film américain en compétition lors du dernier Festival de Cannes, Fair Game, inspiré d’une histoire vraie, revient sur le scandale de l’inexistence des armes de destruction massive en vertu desquelles les USA envahirent l’Irak, il n’y a de cela pas si longtemps.

Doug Liman, réalisateur de La Mémoire dans la peau, fait ici acte de mémoire, à l’heure où le monde vit encore dans les restes de la guerre sur le territoire irakien. Il montre ainsi que notre société fait rapidement de tout présent des choses passées, et qu’à l’instar de ces soldats oubliés sur le terrain irakien, se sont les causes de l'oubli que nous occultons d’abord.

Fair Game : Doug Liman revisite la guerre en Irak

Cette guerre que met en scène Fair Game n’est pas celle du terrain, en Irak, mais celle intestine qui se trama sur le territoire américain. Pourtant, ce n’est pas sur le caractère institutionnel de l’anecdote que se penche le réalisateur. C’est la base humaine de l’Histoire qui intéresse Liman qui s’arrête sur la vie de Valerie Palme, espionne de la CIA qui fit les frais de l’ingérence du gouvernement américain. Car plus encore que filmer un renvoie, un acharnement médiatique autour de Valerie Palme et la mort d’une carrière, Liman dresse le portrait de la destruction d’une cellule familiale.

Fair Game film cinema

Au cœur de l’Histoire et de la sphère mondiale, il est toujours des petites histoires et des petites gens qu’il s’agit de raconter. Le couple Naomi Watts – Sean Penn se charge d’incarner avec brio ces individus brisés par le système qui en firent des êtres à la hauteur d’une Histoire contemporaine déjà retombée dans l’anecdotique – l’anonymat de  la mémoire.

Fair Game est un film à voir pour la mise en scène du pouvoir aliénant de la sphère médiatique ; pour réfléchir sur notre rapport direct à notre contemporanéité ; pour le duo Sean Penn – Naomi Watts, actrice actuellement incontournable (encore à l’affiche dans Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu (Woody Allen) et bientôt dans Mother and Child [Rodrigo Garcia]).

youyoupi

digiSchool a selectionné pour vous
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis