Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Critique de « The Tourist »

Critique de « The Tourist »

18 Décembre 2010 à 00h00 | | 0 avis

Critique de « The Tourist »

L’affiche était prometteuse : Angelina Jolie et Johnny Depp dans deux des plus belles villes du monde, Paris et Venise. Le scénario que l’on connaît, adapté de Anthony Zimmer (2005) un film français de Jérôme Salle,  avait déjà convaincu. Difficile est donc le réveil et la déception après la projection de The Tourist

The Tourist : du rêve au cauchemar...

The Tourist a tout pour plaire, du casting aux décors de rêves, s’il n’était la médiocrité de la réalisation. Aux commandes de celle-ci, Florian Henckel von Donnersmarck, un réalisateur allemand qui avait pourtant habitué à mieux, avec son superbe La Vie des autres (2006), aussi bien plébiscité par le public que par la critique.

Sans rythme, le film traîne ses deux acteurs pour une fois totalement insipides. Les scènes d’actions se coulent dans la non-dynamique générale. Courses poursuites et autres mises en dangers des personnages principaux ne relèvent pas la tension inexistante d’un film dont on a rapidement compris le truc.

Il ne suffit pas de mettre en avant la plastique avantageuse d’Angelina Jolie pour faire un film. The Tourist s’attarde pourtant principalement à exalter tout le luxe, le glamour et la volupté de ses deux stars, dans des décors pour le moins idylliques. C’est dans les plus belles places parisiennes et vénitiennes que le réalisateur pose sa caméra qui en fait alors trop. Tourbillonnante, elle ne cherche qu’à magnifier des lieux déjà en soi assez symboliques pour être évocateurs d’une romance naissante, dans les deux villes de l’amour.

The Tourist s’offre comme un rêve, ne faisant malheureusement pas la différence avec ce qui devrait relever du cauchemar. On nous promettait un film d’action, on nous donne un enquêteur qui compte coincer le bandit depuis son bureau, caché derrière son écran d’ordinateur, le téléphone à la main.

Preuve est faite que même les meilleurs réalisateurs ne peuvent pas tous faire des films à l’américaine, et que les américains n’ont pas forcément intérêt à exporter les recettes étrangères qui ont marché...

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis