Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Alice le nouveau Tim Burton

Alice le nouveau Tim Burton

02 Avril 2010 à 17h33 | | 0 avis

Alice le nouveau Tim Burton

En 3D ou en 2D à vous de choisir ?

Johnny Depp, Helena Bonham Carter, le duo est encore une fois rassemblé à l’écran dans un film totalement délirant digne du grand Tim Burton. Un film attendu, peut-être même trop attendu qui a tendance à déplaire à certaines critiques. C’est pourtant un pari gagné pour le réalisateur qui devait à cette occasion réaliser son plus ambitieux projet.

Sorti en salle le mercredi 24 mars 2010, Alice aux pays des merveilles est en fait une suite plus mature de la version dessin animé. On y retrouve une Alice de 19 ans devant faire face à sa vie d’adulte et tiraillée entre son enfance et ses responsabilités de future épouse. Une dualité qui va lui faire affronter ses anciens cauchemars. Cette version revisitée par Tim Burton annonce pas mal de surprises aux anciens fans du dessin animé. Légèrement noirci à la sauce Burton, c’est pourtant un spectacle magnifique haut en couleurs et en ambiances délirantes que nous propose le réalisateur.

Alice in Wonderland

Et oui Alice a grandit, depuis le roman de Lewis Carroll, en 1865. C’est un univers plus baroque ou gothique que nous dépeint le réalisateur Tim Burton pour un monde merveilleux ravagé par la maudite Reine Rouge. Une continuité après le cauchemar qu’Alice fait continuellement depuis son réveil à la fin du dessin animé. Une fresque presque épique qui reprend pas mal de clichés moyenâgeux comme la reine blanche ou encore le champion tuant le dragon.

Vous apprécierez l’évolution du personnage d’Alice, un peu fade au début du film et qui finit par se trouver tout au long du film. Une évolution de maturité étonnante qui montre une recherche d’évolution psychologique entre l’enfance et l’âge adulte. Une psychologie du personnage entourée et englobée dans la folie et la marque d’un grand Tim Burton. Toutefois si vous n’appréciez pas les romans de jeunes filles, vous pourrez vous régaler visuellement par la magnificence des décors et des costumes.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis