Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

"A bout portant" par Fred Cavayé

"A bout portant" par Fred Cavayé

07 Décembre 2010 à 04h24 | | 0 avis


Fred Cavayé ne lâche pas une formule qui marche. Alors que l’adaptation américaine de son précédent film – Pour elle – sort sur les écrans français mercredi (The Next Three Days), le réalisateur et co-scénariste de ses films aurait tort de faire dans l’inédit. On prédit déjà une belle retraite hollywoodienne à A bout portant, nouveau thriller mené de bout en bout par une main de maître.

A bout portant : thriller de kidnapping

Alors que Samuel et Nadia vivent paisiblement dans l’attente de leur premier enfant, le couple se trouve embarqué malgré lui dans une histoire de corruption. Le kidnapping de la jeune femme pousse Samuel à passer de l’autre côté de la barrière. Et l’innocent aide soignant n’hésitera pas à mettre à terre tous ceux qui se poseront comme des obstacles à ses retrouvailles avec sa femme.

A bout portant thriller cinémaExcluant tout manichéisme, A bout portant est basé sur l’ambivalence de la violence humaine. Par nécessité ou par choix, tout homme est un meurtrier en puissance, là même où l’ordre établi ne met pas à l’abri – les méchants de A bout portant sont bien placés dans la hiérarchie étatique. La pègre, quant à elle, même si l’on n’excuse pas son système, sait se mettre à la solde d’une bonne cause. Les différentes structures sociales n’empêchent pas l’absence ou la présence de qualités humaines, et ce même en lieux et places insoupçonnées.

A bout portant ne relâche jamais le suspense, véritable fil rouge qui de séquence en séquence nous mène vers une situation qui semble absolument inextricable. La bande son aide particulièrement au rythme du film, impeccablement monté. On regrettera seulement quelques plans en trop pour mettre en avant le point de vue de Samuel, alors qu’il n’en est besoin. L’adhésion au personnage ne peut être qu’entière grâce à la bonne interprétation de Gilles Lellouche, remarquable dans le rôle de l’homme poussé à bout.

youyoupi

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis