Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Un suicide et quatre tentatives dans un collège

Un suicide et quatre tentatives dans un collège


25 Juin 2010 à 12h53 | | 0 avis

Un suicide et quatre tentatives dans un collège

La commune de Coursan, dans l'Aude, endeuillée. En une semaine, quatre jeunes d'un même collège, ont tenté de se suicider, visiblement sous le choc après le suicide de l'une de leurs camarades jeudi 17 juin.



A Coursan, localité de quelque 6000 habitants, l'heure est au recueillement. En une semaine, quatre jeunes de 15 et 16 ans du collège des Mailheuls ont tenté de mettre fin à leurs jours en absorbant des médicaments. Si trois sont hors de danger et que deux d'entre eux ont repris les cours, une jeune fille évacuée jeudi 17 juin n'aura pas eu la même chance. Elle avait ainsi été la première à attenter à ses jours et aurait succombé dans la matinée selon la préfecture.

 

Deux morts étaient survenues avant cette vague suicidaire

 

L'établissement a repris un fonctionnement normal, alors que, en plus de ce drame, le collège avait connu la mort de deux anciens élèves dans des accidents de la route. Dès lors, les journalistes sont sur le qui-vive tandis que le personnel enseignant tente de protéger au maximum les élèves : "Nous avons fait le nécessaire pour les accompagner en étant à leur écoute et en mettant en place une écoute psychologique", a déclaré Palmire Andrieu, principale du collège.

 

Le procureur de Narbonne a avancé la thèse d'un chagrin amoureux concernant le décès de l'adolescente qui a attenté à ses jours. Par ailleurs, ce dernier a souligné que la volonté de mourir n'obéissait pas aux mêmes moteurs pour les quatre autres adolescents. Selon la principale,ils ne formaient pas "un groupe uni; certains enfants se connaissaient, d'autres pas". Selon d'autres informations révélées par l'AFP, trois des quatre adolescents (deux garçons, deux filles) étaient élèves de la même classe de troisième.

 

S.P avec AFP

 

Crédits : trueblueboy/coursan

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis