Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Un étudiant tue son voisin ronfleur

Un étudiant tue son voisin ronfleur

 

30 Mars 2010 à 08h07 | | 0 avis

Un étudiant tue son voisin ronfleur

 

Attention, le sommeil peut gravement nuire à votre santé. C'est ce qu'à appris un étudiant chinois. Excédé par les ronflements de son compagnon de chambre, il l'avait finalement tué en novembre dernier. Il a été condamné à mort le 26 mars, avec un sursis de deux ans, a rapporté aujourd'hui l'agence Chine Nouvelle.

 

 

Nuit noir, le silence envahit doucement la pièce. Plus rien ne peut troubler votre endormissement. Quand soudain, un bruit tonitruant vient rompre cette quiétude : votre voisin et ses satanés ronflements. Certains se contenteraient de siffler. Un étudiant chinois a opté pour une solution radicale et fatale. En novembre dernier, Guo Liwei, 24 ans, a poignardé dans le dos et dans la poitrine, celui qui partageait sa chambre dans une université du nord-est de la Chine.

 

Il l'aurait filmé en train de ronfler avant de le poignarder

 

Condamné pour meurtre, un tribunal de Changchun, capitale de la province du Jilin, l'a également contraint à verser plus de 270.000 yuans (27.000 euros) de dommages et intérêts à la famille de la victime, qui était âgée de 23 ans.

 

Et visiblement, le litige sonore nocturne entre les deux camarades de chambre était assez profond. Le jeune homme visiblement perturbé aurait, avant de le tuer, provoqué la colère de sa victime en la filmant en train de ronfler et en diffusant la vidéo sur le site internet de l'université. Condamné à la peine de mort avec un sursis de deux ans, elle devrait être commuée en prison à vie. Espérons que son voisin de cellule ne ronfle pas.

 

Stéphanie Perrin avec agence

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis