Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

Révisez sur digiSchool :

Bac Brevet BTS

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

[MàJ] Le procès de Sevil Sevimli repoussé au...

[MàJ] Le procès de Sevil Sevimli repoussé au 16 janvier

Une jeune étudiante lyonnaise de 21 ans partie faire son Erasmus en Turquie risque jusqu’à 32 ans de prison pour terrorisme. Elle a comparu devant un tribunal le 26 septembre et a dû répondre d’accusations de « liens avec une organisation terroriste ». Son second procès a été repoussé au 16 janvier prochain.

20 Novembre 2012 à 10h57 | | 0 avis

[MàJ] Le procès de Sevil Sevimli repoussé au 16 janvier

[MàJ] Les proches de l'étudiante franco-turque très déçus

Il faudra encore beaucoup de patience à Sevil Sevimli et à ses proches car la jeune femme qui devait comparaître hier a appris une bien mauvaise nouvelle. En effet, son procès a été ajourné au 16 janvier. En attendant cette date, la jeune étudiante lyonnaise devra rester en Turquie puisque la Cour a refusé de lever son contrôle judiciaire. C'est une énorme déception pour tout ceux qui la soutiennent depuis plusieurs mois maintenant.


Publié le 19 novembre

[MàJ] Deuxième procès de Sevil Sevimli

Après 7 mois de procédure, dont 3 mois de prison, c’est le procès de l’espoir. C’est ce lundi que doit être jugée Sevil Sevimli par la cour d’assise de Barsa, en Turquie. Les proches de l’étudiante lyonnaise, accusée de terrorisme, restent confiants car ils se sentent soutenus par les autorités françaises. De plus, la jeune étudiante pourra compter sur le soutien d’un avocat mandaté par le barreau de Lyon et du président de l’université de Lyon 2 qui sera présent au procès et pourra témoigner, si nécessaire.


Article initialement publié le 27 septembre 2012

Un Erasmus qui a très mal tourné

Elle n’aura donc pas obtenu l’acquittement qu’elle espérait. Elle ne peut donc toujours pas quitter le territoire turc mais, en revanche, la Cour a levé l’interdiction de quitter le département de sa ville universitaire, Eskisehir. Son procès est reporté au 19 novembre. Elle qui espérait pouvoir faire sa rentrée universitaire à Lyon, devra attendre cette date pour savoir ce qui va être décidé pour son cas. Pour le moment, elle est officiellement accusée de " direction d’une organisation terroriste " et de " propagande en faveur d’une organisation terroriste ". Elle serait donc, à 21 ans, une dirigeante du DHKP-C, le Parti-Front de Libération du peuple révolutionnaire, une organisation d’extrême-gauche illégale et violente. Elle réfute complètement ses accusations qu'elle trouve ridicules.

Elle est également accusée d’avoir diffusé le journal Yuruyus, une publication légale et d’avoir assisté à un concert du groupe Yorum avec 300 000 autres personnes. On l’accuse aussi d’avoir assisté au visionnage d’un film sur une militante et d’avoir participé à un pique-nique militant. Elle ne nie pas ces deux dernières accusations.


Trois mois de détention

Sevil Sevimli est partie étudier une année en Turquie dans le but de découvrir le pays de ses parents. L’étudiante de l’université Lyon II part donc en Erasmus à l’université Anadolu d’Eskisehir, au sud d’Istanbul. Le 10 mai à l’aube, la police turque débarque chez elle et fouille son appartement à la recherche de preuves. Des livres appartenant à l’étudiante, comme le « Manifeste du parti communiste » de Karl Marx, par exemple, ont été retenus comme éléments à charge contre l’étudiante.

Hier, l’Union Nationale des Etudiants de France, auquel Sevil était adhérente, a annoncé son soutien à l’étudiante. L’UNEF appelle le ministre des Affaires Etrangères et le ministère de l’Enseignement Supérieur à tout faire pour que Sevil Sevimli soit libérée.

En attendant, la jeune étudiante et ses proches devront s’armer de patience.

Crédit photo: © Can Erdem Satma - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis