Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

La méningite de retour dans le milieu étudian...

La méningite de retour dans le milieu étudiant à Lille

La semaine dernière, un étudiant Lillois est décédé d’une méningite à méningocoque de type C. Une étudiante, qui aurait été en contact avec lui, est aujourd’hui atteinte. Son pronostic vital ne semble toutefois pas engagé.

07 Février 2013 à 10h48 | | 0 avis

La méningite de retour dans le milieu étudiant à Lille

Deux cas de méningite

C’est à nouveau à Lille que la méningite frappe. En 2011, déjà, un étudiant de 20 ans était décédé des suites de ce virus. Cette année, ce sont deux étudiants qui ont été touchés. Un jeune homme de 18 ans, étudiant à Télécom Lille 1 a été retrouvé mort dans une résidence étudiante de Villeneuve-d’Ascq. Une jeune femme, étudiante de la Catho et ayant été en contact avec le jeune homme lors d’une soirée a également été contaminée.

L’Agence Régionale de Santé (ARS) du Nord-Pas-de-Calais indique toutefois que « son état évolue de manière favorable ». Il est recommandé aux personnes ayant été en contact avec les deux personnes contaminées par la méningite de se faire vacciner.


La méningite

L’ARS explique que la méningite à méningocoque « peut se transmettre de personne à personne lors de contact rapprochés et prolongés, même à travers des postillons, avec la personne malade ». Elle peut avoir des conséquences graves voire mortelles.

Les symptômes à surveiller :

  • Fièvre
  • Maux de tête
  • Vomissements
  • Raideur dans la nuque

Si vous avez ces symptômes, consultez rapidement un médecin.

Il est également possible de rattraper ses vaccins contre la méningite chez les personnes de 2 à 24 ans inclus. Ils sont efficaces contre le méningocoque C qui représente le tiers des cas de méningite.

Il y a, en France, 600 à 700 cas de méningite.

 

Crédit photo: © auremar 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis