Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

Révisez sur digiSchool :

Bac Brevet BTS

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Mélenchon crie haro sur les étudiants gratte-...

Mélenchon crie haro sur les étudiants gratte-papiers

 

31 Mars 2010 à 16h51 | | 0 avis

Mélenchon crie haro sur les étudiants gratte-papiers

 

 

Si les politiques sont passés pour la plupart maîtres dans l'art de communiquer via les médias, d'autres n'ont visiblement pas eu droit à cette formation. Jean-Luc Mélenchon, leader du parti de Gauche, alors en pleine campagne pour les régionales le 19 mars dernier, s'est emporté contre un étudiant en journalisme de Sciences-Po Paris venu l'interviewer.

 

19 mars, Jean-Luc Mélenchon bat le pavé et distribue des tracts pour le Parti de GaucheFélix Briaud, étudiant en journalisme à Sciences-Po Paris, interpelle caméra à l'épaule l'homme politique.  Il ne tarde pas à s'emporter contre le jeune homme, maillon de la "sale corporation de voyeuristes vendeuse de papier" (comprenez journalistes en Mélenchon ancien).

 

"Vos sujets de merde vous allez les faire avec des gens qui veulent répondre à la merde"

 

Interrogé sur l'abstention lors du premier tour, Jean-Luc Mélenchon fait référence au journal Le Parisien qui titre sur la possible réouverture des maisons closes au lendemain des régionales. "Tout le monde s'en fout", affirme-t-il. Et Félix Briaud de répliquer : " C'est aussi un sujet important (...) il est le reflet de l'hypocrisie de la société". Non, malheureux! Pourquoi avoir ouvert ta bouche? C'est alors que l'homme politique sort les griffes et s'emporte sur l'étudiant. Selon lui, il serait un "refoulé politique de la petite bourgeoisie" et lui demande même de se taire de façon peu cordiale.

 

"Tu fermes ta petite bouche, tu me parles de politique"

 

Il le traite de "petite cervelle" et commence à dénoncer le journalisme et son hypocrisie. "Je parle de sujets sérieux, moi", lance Jean-Luc Mélenchon. A croire que l'hypocrisie n'a pas lieu d'être dans la sphère politique et serait toute dévolue aux médias. Faute de balayer devant sa porte, il aura fait cas d'école pour Sciences-Po Paris. D'une part par le buzz provoqué, suite à cet emportement, qui prouve toute l'influence d'Internet et du format cours dans le cadre de la diffusion de l'information. D'autre part, Jean-Luc Mélenchon défend malgré lui une idée reçue : ce n'est pas le journaliste qui a poussé l'homme dans ses retranchements. Seul lui, se lance dans un florilège d'énervement teinté de colère.

 

Résultat, la vidéo a fait le tour d'Internet, de Twitter à Rue89 en passant par Marianne. Quant au Mélenchon plus colérique que nature, coup de comm' ou pas, il a d'ores-et-déjà affirmé ne plus répondre aux étudiants en journalisme. Seulement "aux talibans professionnels".

 

S.P avec agence

 

 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis