Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

Révisez sur digiSchool :

Bac Brevet BTS

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

[MàJ] Lille : enquête ouverte après un bizut...

[MàJ] Lille : enquête ouverte après un bizutage à la fac de médecine

Initialement publié le 28 septembre 2012

04 Octobre 2012 à 15h38 | | 0 avis

[MàJ] Lille : enquête ouverte après un bizutage à la fac de médecine


Après le bizutage d'un étudiant en médecine qui a dégénéré, le parquet de Lille a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire pour viol. La victime, se disant consentante, n'a pas porté plainte. Media Etudiant vous en dit plus sur cette affaire.

Un quinzaine de personnes impliquées

Le parquet de Lille vient d'ouvrir une enquête préliminaire pour viol suite à un bizutage qui a mal tourné le 19 septembre dernier. La victime, un étudiant en deuxième année de médecine à Lille-2, n'a pas porté plainte et s'est dit consentante. C'est un autre étudiant qui a dénoncé les faits. Néanmoins, le bizutage étant illégal, ses auteurs risquent jusqu'à 6 mois d'emprisonnement et 7 500 euros d'amende. 

Dans un communiqué, l'Université Lille 2 explique qu'un "étudiant, livré à la vindicte collective, a été victime de comportements indignes que l’université et l’ensemble de sa communauté condamnent avec la plus grande fermeté". On ne sait pas avec précision quels sont les faits reprochés aux auteurs du bizutage, en troisième année, mais la direction de l'Université a rapporté des faits "d'une intolérable gravité". Une quinzaine de personnes seraient impliquées.


Un jeu idiot qui a dégénéré ?

Plusieurs dizaines d'étudiants de deuxième année ont participé à cette intégration le 19 septembre. Certains témoins de la scène ont raconté : "au début il a fait un peu de provocation, mais ensuite il est devenu clair qu’il n’était plus consentant.". Pour d'autres, il ne s'agit que d'un "jeu stupide qui ne concernait que des personnes consentantes". 

Le Doyen de la Faculté a saisi le Président de l'Université afin de juger les auteurs des faits devant une commission de discipline. Ils risquent l'exclusion


Mise à jour : le parquet de Lille ne retient pas la qualification de viol

Suite à l'enquête préliminaire et face aux différents témoignages, dont celui de la victime elle-même, attestant que tout s'était passé entre adultes consentants, la parquet de Lille écarte la qualification de viol. Cependant, les autorités estiment que le bizutage est avéré. Que la personne soit consentante ou pas, il s'agit de bizutage lorsqu'elle est poussée à "commettre des actes humiliants ou dégradants lors de réunions liées au milieu scolaire ou éducatif". 

De son côté, l'Unef demande que des santions soient prises contre les organisateurs de ces faits afin de mettre un terme définitif à ces pratiques.

 

Sources : la Voix du Nord, 20minutes, le Figaro, Nord Eclair

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis