Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

La ville de New-York attaquée par une fillette

La ville de New-York attaquée par une fillette

 

06 Avril 2010 à 16h07 | | 1 avis

La ville de New-York attaquée par une fillette

 

Alexa Gonzalez, une américaine de 12 ans s'est faite prendre la main sur le bureau, alors qu'elle était en train d'écrire dessus dans son école du Queens. Ni une, ni deux, elle file chez le proviseur qui appelle la police! Une réaction excessive qui vaut à la ville de New-York un procès en bonne et dûe forme.

 

Elle jura mais un peu tard que l'on n'y prendra plus. La morale du Corbeau et du Renard de sieur La Fontaine aurait pu être écrite pour cette fillette. Alexa Gonzalez, du haut de ses douze printemps, a eu la mauvaise idée de griffonner son bureau en cours d'espagnol. Aussitôt vu, le proviseur la convoque et avec elle, la police!

 

Les agents une fois sur les lieux la menottent et l'emmènent au poste de police dans la plus grande discrétion devant le parvis de son école du Queens, aux yeux et aux vues de tous ses camarades. Pour avoir gribouillé sur son bureau, la collégienne écope d'un renvoi temporaire de l'école et de huit heures de travaux d'intérêt général.

 

La fillette menottée pour avoir griffoné sur son bureau intente un procès à la ville

 

"J'avais fais deux petits dessins avec un marqueur effaçable. Les menottes n'étaient vraiment pas nécessaires", se défend la jeune fille. Une réaction plutôt musclée qui a suscité la riposte immédiate de la mère d'Alexa. Armées d'un troupeau d'avocats (élevés dans le Nevada), mère et fille demandent 1 million de dollars de dommages et intérêts aux autorités de New-York pour un usage excessif de la force, révèle le New York Daily News. La mairie a concédé que la méthode employée avait été une erreur.

 

S.P

Les avis sur cet article
Jb

20 / 20

Faut avouer que c'est du grand n'importe quoi de menoter une gamine pour rien, mais d'un autre côté 1 million de dommages et intérêts c'est une blague, pour demander des D&I faut avoir subi un préjudice, or ici c'est quoi? Une humiliation devant les potes? petite douleur aux poignets? pour 1M de dollars jveux bien subir ca aussi!! Rhalala ces ricains, ils sont marrants!
Par

Jb

- le 07 Avril 16h07
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis