Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le sous-traitant d'Apple, Foxconn, emploierait ...

Le sous-traitant d'Apple, Foxconn, emploierait de force des étudiants chinois

Apple se serait bien passé de ce coup de pub révélé par le New-York Times lundi, soit deux jours avant la présentation du nouvel iPhone 5. Foxconn, un sous-traitant de la marque à la pomme, forcerait des étudiants chinois à venir travailler à la chaîne dans ses usines pour un salaire de misère.

12 Septembre 2012 à 14h59 | | 0 avis

Le sous-traitant d'Apple, Foxconn, emploierait de force des étudiants chinois

Des usines sous pression

Selon l’ONG China Labor Watch, qui surveille les conditions de travail des salariés chinois, cela ferait deux mois que Foxconn utilise des étudiants pour fabriquer des iPhones à la chaîne dans leurs usines. Ils seraient 32 000 jeunes à travailler 12 heures par jour, six jours par semaine pour moins de 200 euros par mois, soit le tiers du salaire moyen en Chine. Cette situation peut s’expliquer par le fait que Foxconn n’arrive pas à produire suffisamment d’appareils pour une commercialisation de l’iPhone 5 prévue le 21 septembre : l’entreprise manque de main-d’œuvre.


Des étudiants contraints par leurs écoles

Selon des témoignages recueillis par l’ONG et le NY Times, les étudiants sont soumis à un terrible chantage. Soit ils acceptent de travailler pour un salaire de misère dans des conditions terribles pour Foxconn, soit ils n’ont pas leurs diplômes. Les universités justifieraient ce travail en disant que c’est un bon moyen d’apprendre la culture de l’entreprise… Lorsque l’on sait que ces étudiants viennent d’école d’informatique mais aussi d’anglais ou de droit, on peut quelque peu douter de cet argument. Cependant, les écoles, elles-mêmes, auraient été contraintes par les autorités à envoyer leurs étudiants pour aider Foxconn. Certains établissements scolaires auraient même suspendu leurs cours du mois d’octobre pour les besoins du sous-traitant chinois d’Apple.


Foxconn dément

La société Foxconn dément ces accusations et déclare dans un communiqué que ces recrutements se font avec l’aval du gouvernement provincial du Guandong, où se situe la ville-usine de Shenzen et que les étudiants sont libres de partir à tout moment.

Apple, de son côté, n’a pas souhaité réagir.

 

Crédit photo: © vencav - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis