Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

Révisez sur digiSchool :

Bac Brevet BTS

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le "Bug Facebook" n'en était pas un, selon la ...

Le "Bug Facebook" n'en était pas un, selon la CNIL

L'histoire a fait couler beaucoup d'encre la semaine dernière : En raison d'un bug, Facebook aurait publié certains messages privés d'utilisateurs sur leur "mur." Bien que démenti par le réseau social, ce bug a créé un tel trouble parmi les internautes que le gouvernement s'en est mêlé, en demandant à Facebook de rendre des comptes à la CNIL. Les conclusions de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés sont sans appel. 

04 Octobre 2012 à 11h20 | | 0 avis

Le

Aucun bug selon la CNIL

"Il ressort des analyses menées par la CNIL que les messages incriminés par de nombreux utilisateurs de Facebook semblent être exclusivement des messages "Wall-To-Wall" (de "murs à murs") et non des messages envoyés par l'intermédiaire de la "messagerie privée" de Facebook." a conclu la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) après avoir été sollicitée pour enquêter sur le fameux bug. L'affaire est donc close. 

La semaine dernière, de nombreux utilisateurs du réseau social n'en démordaient pas : certains de leurs messages privés d'avant 2010 s'affichaient sur leur mur, à la vue de tous. Un homme déclarait même que sa femme l'avait quitté après être tombée sur un message de sa maîtresse. Pourtant, il s'agit bel et bien d'une fausse alerte. Alors comment expliquer que tant de gens ont cru être victime de ce bug ?


Une approche différente de Facebook avant 2010

Pour la CNIL, plusieurs raisons expliquent que cette simple rumeur ait été prise au sérieux. La première cause, selon elle, est l'approche différente que les gens avaient de Facebook il y a quelques années. "[Avant 2010,] l'ergonomie du site était telle que la visibilité des messages "Wall-To-Wall" était beaucoup plus réduite. Les messages "Wall-To-Wall" étaient donc davantage perçus comme privés par les utilisateurs." explique-t-elle. 

Facebook a également modifié plusieurs fois les paramètres de confidentialité du site entre 2009 et 2010, souvent à l'insu des utilisateurs. "Par défaut, si les utilisateurs n'étaient pas vigilants ou s'ils suivaient les recommandations de Facebook, des contenus auparavant privés ou accessibles uniquement aux amis étaient rendus accessibles à tout le monde. Par ailleurs, les messages concernés pouvant être anciens, il devenait parfois difficile pour les utilisateurs de constater ce changement d'audience des messages."

Enfin, la "Timeline" est également mise en cause. Tous les messages étant désormais regroupés par année, ils sont beaucoup plus accessibles qu'avant et peuvent être facilement consultés. 

Pour éviter qu'une telle affaire se reproduise, la CNIL demande notamment aux réseaux sociaux une plus grande transparence vis-à-vis de leurs utilisateurs et un contrôle plus aisé des paramètres de confidentialité. 

De votre côté, faites toujours attention à ce que vous publiez sur les réseaux sociaux : n'oubliez pas que tout est public ! 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis