Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

La précarité étudiante plus que jamais au go...

La précarité étudiante plus que jamais au goût du jour

La précarité étudiante n'est pas un sujet nouveau. Pour autant, ce n'est pas parce que la situation n'est pas nouvelle qu'elle n'en est pas moins angoissante. Les chiffres s'affolent, les associations aussi, les syndicats demandent du changement, et au milieu de tout ça, les étudiants, eux, se demandant comment ils vont s'en sortir.

27 Décembre 2011 à 11h33 | | 5 avis

La précarité étudiante plus que jamais au goût du jour

Des étudiants en situation de précarité

Sans aller jusqu'à stigmatiser les choses, la situation n'est pas vraiment rose. De plus en plus d'étudiants se retrouvent dans une situation dite précaire et aujourd'hui, ils seraient plus de 100 000 à ne plus savoir comment s'en sortir.

Un constat déplaisant

Les associations tirent la sonnette d'alarme et les syndicats étudiants s'affolent de ce constat. Les médias s'emparent du sujet également, comme le journal La Provence, qui dans un article récent s'inquiète du nombre d'étudiants venus solliciter le Secours Populaire. 

Car s'ils n'étaient "que" 90 à être venus demander de l'aide cette année, c'est trois fois plus qu'en 2010 et cela ne concerne que le bureau du 6e arrondissement de Paris. 

Des aides disponibles pour les étudiants

Parce que tous les étudiants ne sont pas boursiers, ou que cette bourse ne suffit pas à payer leurs études, leur loyer et de quoi manger tous les jours, des aides ont été mises en place afin d'aider un maximum d'étudiants.

  • Les étudiants en situation de précarité peuvent également être exonérés de leurs frais d'inscription à l'Université. Si cela ne consiste pas en une rentrée d'argent, c'est toujours une somme d'économisée, et qui pourra être utilisée pour autre chose.
  • Des banques enfin proposent de financer leurs études grâce à un prêt bancaire garanti par l'Etat, c'est-à-dire sans caution ni conditions de ressources. Attention cependant au surendettement : tout prêt doit être remboursé, sous peine de s'attirer de biens plus gros problèmes. 

 


 

Un projet encourageant : les épiceries étudiantes

Des mesures sont déjà été prises pour améliorer la situation des étudiants en situation de précarité. C'est notamment le cas du projet Agorae : hormis un espace d'écoute et de conseil, est mis à la disposition des étudiants en situation de précarité une épicerie solidaire.

Cette épicerie est tenue par des bénévoles, et proposent des produits de première nécessité à seulement 20% du prix initial. Ces épiceries solidaires ont aussi l'occasion pour les étudiants de consommer des légumes et des fruits, grands absents de leur régime alimentaire. 

Avec une à Lyon et à Nice, les épiceries étudiantes ne sont pas nombreuses pour le moment. Cependant, la FAGE (à l'origine du projet) n'a pas comme ambition de laisser les choses telles qu'elles, et compte bien doter chaque grande ville de France de son épicerie étudiante. 

Les avis sur cet article
jerem64

20 / 20

Le pire sera pour tous, précaires ou pas...
Par

jerem64

- le 28 Décembre 21h23
sabined

20 / 20

En 2012, il faut s'attendre au pire
Par

sabined

- le 27 Décembre 23h25
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis