Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Comment financer ses projets grâce à Internet ?

Comment financer ses projets grâce à Internet ?

Vous avez de grands projets, notamment artistiques, mais manquez de ressources ? Grâce à Internet, il est désormais possible d’être soutenu financièrement par sa communauté, à condition d’en avoir une suffisamment importante, ou un projet qui intéresse assez de gens. Voici les principales possibilités qui existent…

17 Juillet 2017 à 15h00 | | 0 avis

Comment financer ses projets grâce à Internet ?

Où trouver des contributeurs susceptibles de vous soutenir ?

N’allez pas imaginer l’impossible : les contributeurs ne sont pas des personnes qui vont vous croire sur parole et vous donner de l’argent pour que vous fassiez ce que vous voulez. Le plus souvent, il faut avoir une communauté qui suit vos créations, via les réseaux sociaux ou les différents sites ou vous pouvez partager vos projets. Mieux vaut commencer en tant que passe-temps et progresser, en réunissant de plus en plus de personnes intéressées par ce que vous faîtes. Ou alors, vous pouvez espérer commencer directement un gros projet qui nécessitera un financement, mais il faudra dans ce cas :

  • Présenter un projet solide et bien pensé dès le début
  • Proposer un échantillon ou un exemple qui démontre du ton et de la qualité du projet
  • Pouvoir être relayé par des personnes possédant une communauté importante

La meilleure solution est donc de commencer pour le plaisir et de voir si sa passion réunit assez d'intéressés pour se lancer vraiment dans un projet d’envergure. Et si c’est le cas, voyons les possibilités existantes pour se financer, car il y a plusieurs modes opératoires…

➜ À voir aussi : le témoignage d'un dessinateur de BD

 

Le financement participatif, ou « crowdfunding »

Vous en avez forcément entendu parlé et connaissez peut-être déjà les noms : Kickstarter, KissKissBankBank, Ulule… Chacun a ses particularités, mais l’idée est la même : indiquer un projet précis, le montant à atteindre, et préparer des contreparties en fonction du montant donné pour chacune des personnes ayant soutenu le projet. Cela demande beaucoup de communication, et un projet solide : la somme ne sera récupérée que si le montant fixé est atteint, et les personnes qui ne tiennent pas parole sur de tels projets ne sont pas oubliées. Il faut donc bien préparer sa stratégie avant de passer à l’action, car la collecte des fonds ne se fait que sur une durée limitée (le plus souvent 30 jours).

➜ Vous aurez besoin d'apprendre à vous constituer un "book"

 

Tipee, ou la stratégie du pourboire

Très présent sur Youtube et dans les communautés francophones, Tipee a une autre vision du soutien financier aux créateurs : il s’agit de donner un tip, un pourboire après que le projet soit rendu public. Si votre projet s’étale sur la durée, comme par exemple avec la publication d’histoires en format épisodique (webcomic, série, etc…) ou avec la volonté de faire un contenu régulier, c’est une option de choix. Vos contributeurs vous soutiendront donc s’ils ont apprécié votre contenu, en obtenant généralement quelques privilèges comme la publication en avant-première ou du contenu personnalisé pour les personnes qui financent le plus.

➜ Peut-être êtes-vous intéressé par le secteur de l'audiovisuel ?

 

Patreon, pour trouver ses propres patrons

Cette plate-forme est très présente dans les pays anglo-saxons et ne s’est pas encore trop implantée en France, mais demeure une option à considérer. L’idée est de devenir le "patron" d’un créateur : en le payant de manière mensuelle, on lui permet de poursuivre son travail tout en ayant accès à son contenu en exclusivité. C’est une possibilité très appréciée des milieux plus liés au design et au dessin. Le revenu y est plus régulier, mais il peut vous forcer à adopter une démarche d’exclusivité, avec du contenu réservé à ceux qui vous soutiennent financièrement, là où des plates-formes comme Ulule ou Tipee mettent plus en libre-accès vos créations. Tout dépend de votre mentalité !

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis