Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Comment se déroule l'épreuve Orale du Bac de ...

Comment se déroule l'épreuve Orale du Bac de Français 2018 ?

L’épreuve orale du Bac de Français se compose de 30 minutes de préparation et de 20 minutes d’oral. Il faudra impérativement vous munir de certains documents indispensables, et exploiter le temps imparti pour analyser le texte qui vous sera imposé... Explications.

10 Septembre 2017 à 14h42 | | 0 avis

Comment se déroule l'épreuve Orale du Bac de Français 2018 ?

Déroulement de l'épreuve orale de Français

N’oubliez surtout pas de vous munir d’un exemplaire du descriptif des lectures conduites pendant l’année. Pensez aussi à prendre avec vous deux exemplaires de votre manuel, de photocopies des textes que vous avez étudiés qui n’y sont pas et de deux exemplaires de chacun des livres que vous avez étudiés. Gardez bien à l’esprit qu’aucun de ces documents ne doit être surligné ni comporter d’annotations. Enfin, il est indispensable que vous vous présentiez à l’épreuve avec votre convocation et une pièce d’identité.

La Préparation (30 minutes)

Vous disposez de 30 minutes de préparation au début de l'épreuve après avoir présenté votre liste de textes à l'examinateur. Il en choisit un et vous pose une question générale afin de guider votre analyse. Il est conseillé de rédiger votre plan détaillé au brouillon ainsi que les idées et remarques clés, votre introduction et votre conclusion.

Le Passage à l'oral (20 minutes)

Le passage devant l'examinateur ne doit pas être une récitation ni une lecture de brouillon. Faites un effort quand au vocabulaire choisi, à votre diction et surtout, au temps ! La politesse et un sourire marquent toujours plus de points que la mauvaise humeur. L’examinateur n’est pas un robot programmé pour vous piéger...

L'oral de Français se déroule de cette manière :

  1. Introduction
  2. Lecture de l'extrait
  3. Reprise de la problématique
  4. Annonce du plan et des axes de lecture
  5. Explication et analyse littéraires
  6. Conclusion et réponse précise à la question

 

Oral de Français : les connaissances à exploiter

Les procédés littéraires

Toutes les notions que vous avez vues au cours de l’année vous seront utiles au cours de cette épreuve. Pensez donc à bien réviser :

  • Les genres littéraires (roman, théâtre, poésie, autobiographie)
  • Les registres littéraires (épique, satyrique, comique, tragique, épique)
  • Les focalisations (focalisation zéro, focalisation externe, focalisation interne)
  • Les figures de style (métaphores, comparaisons, accumulations, oxymores)
  • Les champs lexicaux (peur, colère, tristesse, deuil)

Vous devez absolument identifier ces procédés dans votre texte. Pour cela, vous pouvez les surligner pendant les 30 minutes de préparation, mais pas avant. Notez également que les descriptions relatives aux 5 sens humains (toucher, odorat, ouïe, goût, vue) sont souvent primordiales et très symboliques dans les textes littéraires. Il faudra bien penser à les prendre en compte.

Vos fiches de lectures

Vos fiches de lectures sont précieuses. Elles vous permettront de vous remémorer les intrigues, le contexte de l’œuvre et ses personnages. Révisez bien ces informations car elles vous aideront à situer plus facilement votre extrait dans le livre.

➜ Tout savoir sur l'Epreuve anticipée de Français au Bac 2018

 

Oral de Français : la lecture de l'extrait

Comment vaincre sa timidité ?

On est souvent intimidé lorsqu’on doit lire à voix haute. C’est normal puisque la lecture est généralement une activité solitaire et silencieuse. Difficile alors de révéler votre intimité de lecteur à votre examinateur que vous ne connaissez pas. Sachez cependant que l’examinateur n’est pas là pour vous juger mais pour vous évaluer, ce qui est bien différent. Il évalue votre prestation mais en aucun cas votre valeur en tant qu’individu. En d’autres termes, que votre lecture révèle un caractère sensible ou pragmatique lui est indifférent. Pour l’examinateur, une bonne lecture est le signe d’une bonne compréhension du texte.

Comment mettre le ton ?

Il faut avant tout que votre lecture soit sincère. Pour cela, rien de tel qu’un petit exercice de théâtre. Mettez-vous dans la peau du narrateur et des personnages comme vous les avez imaginés. S’il vous semble que le narrateur est en colère, mimez la colère, s’il vous semble qu’un personnage est timide, baissez le volume. Entraînez-vous à lire devant vos proches. Ils vous aideront à savoir quelles émotions vous transmettez à travers votre lecture et à vous assurez que vous serez bien compris par l’examinateur.

Comment trouver le bon rythme et éviter le bégaiement ?

Vous entraîner vous permettra aussi de ne pas bégayer ni de buter sur des mots rares. L’une des plus grandes difficultés de la lecture à voix haute c’est de trouver le bon rythme. La plupart des candidats oublient que la ponctuation sert justement à donner des indications de rythme au lecteur. Prenez le temps de lire : cela vous évitera de perdre votre ligne en cours de lecture.

➜ À voir aussi : Les 5 règles d'un oral de Bac réussi

 

Oral de Français : exprimer ses idées distinctement

Comment parler avec conviction ?

Votre exposé sera plus convaincant si vous paraissez sûr de vous et de ce que vous dîtes. Les personnes qui ont de l’assurance s’expriment à un rythme régulier, sans se presser, et prennent le temps de réfléchir posément aux questions qui leurs sont posées. Il vous suffira donc de parlez distinctement, d’articuler et de prendre une voix audible.

Quels sont les pièges à éviter ?

Demandez-vous ce que voient et entendent les examinateurs à longueur de journées. Vous en déduirez qu’il ne doit pas être agréable pour eux de devoir tendre l’oreille pour vous entendre correctement. Il faudra faire en sorte de ne pas vous exprimer toujours sur le même ton si vous souhaitez conserver l'attention de l'examinateur. Surtout, débarrassez-vous de vos tics de langage, comme les "euh", "donc", "enfin"...

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis