Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

APB 2017 - Le tirage au sort est finalement tom...

APB 2017 - Le tirage au sort est finalement tombé pour la PACES

La nouvelle est tombée : il y a eu un tirage au sort pour sélectionner les candidats de la PACES cette année pour l'UFR Ile-de-France. Un événement qui arrive comme un coup de massue alors que le gouvernement a annoncé, il y a moins de deux semaines, vouloir supprimer le tirage au sort à l’entrée à l’université. 

13 Juin 2017 à 14h31 | | 2 avis

APB 2017 - Le tirage au sort est finalement tombé pour la PACES

MAJ 13/06 : les candidats ayant placé  PACES en voeu 1 absolu seront accepté en deuxième phase d'APB

La réunion du 9 juin a finalement porté ses fruits. D'après un communiqué officiel du ministère de l'Enseignement supérieur et  de la recherche, « tous les candidats du secteur d'Ile-de-France ayant placé PACES en voeu 1 absolu » devront être acceptés lors de la seconde phase d'APB, qui aura lieu le 26 juin 2017. Un nouveau débat agite désormais les universités : comment accueillir tous les candidats, sachant que les capacités d'accueil de certains établissements sont déjà saturées ? Même si l'écrémage naturel des étudiants arrive toujours au cours de la première année, les amphithéâtres risquent d'être surchargés lors des premières semaines de cours. Affaire à suivre...

 

857 candidats ayant mis APB en premier vœu sont sur liste d’attente

Le tirage au sort qui sévit dans la procédure APB a donc encore frappé. La polémique enfle suite à la sélection effectuée par l’UFR Santé Ile-de-France pour départager les candidats à l'entrée de la première année de PACES.

Les faits : pendant la première phase d’admission APB, l’UFR Santé Ile-de-France (qui réunit les 7 UFR franciliennes de santé) a fait une proposition d’admission en PACES à 7 650 candidats. Jusque-là, rien d’anormal. Jeudi 8 juin, le verdict est tombé : 857 candidats, qui avaient pourtant placé l’UFR en vœu 1 absolu, ont été recalés par APB. Et ce en dépit des excellents résultats de certains élèves. Face à l’indignation qui monte de toutes parts, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, a annoncé dans un communiqué « vouloir trouver une solution rapide », sans attendre les prochaines phases d’APB. Une réunion doit donc se tenir aujourd’hui même au ministère avec l’ensemble des acteurs concernés.

➜ Voir le dossier APB 2017 : La procédure étape par étape

 

Le tirage au sort, un débat en montagnes russes

Le fait est que la question du tirage au sort fait rage depuis un moment. Il est effectué sur les filières universitaires dites « en tension », autrement dit le droit, la psychologie, Staps, ou encore la PACES. Il intervient quand APB ne parvient pas à répartir les étudiants dans différentes universités. Or, le tirage au sort est illégal, puisque la sélection à l’entrée de l’université concernant les filière « non-sélectives »… est interdite. 1% des étudiants sont concernés par cette pratique, mais elle reste contestable et a déjà entraîné plusieurs procédés juridiques. En avril, le gouvernement a souhaité entériner le tirage au sort, ce qui a soulevé des protestations de la part des étudiants comme des universités. Depuis les élections présidentielles et le changement de gouvernement, c’est une volonté inverse qui se fait cependant entendre.

A l’université de Bordeaux le 29 mai dernier, Frédérique Vidal annonçait vouloir mettre fin au tirage au sort d’ici 2018. Une nouvelle globalement bien accueillie, même si certaines organisations étudiantes craignent qu’elle ne marque la mise en place officielle d’une sélection à l’entrée de l’université. La ministre a cependant déclaré être en discussion avec des représentants étudiants et les présidents des universités, afin de trouver des alternatives. Un processus qui pourrait être accéléré au vu du dernier coup de théâtre d’APB.

➜ À voir aussi : Les écoles qui ne sont pas sur le portail APB

Les avis sur cet article
Indignation

20 / 20

C'est une INJUSTICE pour les milliers de futurs étudiants d'autres filières qui eux aussi sont sur liste d'attente, notemment en PSYCHOLOGIE, STAPS et DROIT et se demandent pourquoi le tirage au sort a été annulé en PACES Ile de France et pas ailleurs! C'est une grosse INJUSTICE!
Par

Indignation

- le 14 Juin 11h30
John Adams

20 / 20

"857 candidats ayant mis APB en premier vœu sont sur liste d’attente" Belle erreur
Par

John Adams

- le 13 Juin 18h04
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis