Guillaume Benech, 17 ans, CEO: "c'est un quotidien assez génial"


Publié le 17-03-2017 dans Devenir CEO

Guillaume Benech, vainqueur des Hype Awards 2016, revient sur son métier de CEO dans une interview pour digiSchool :

 

Qui êtes-vous et quelle est votre entreprise, L’Petit Mardi Magazine ?

Bonjour je m’appelle Guillaume Benech, j’ai 17 ans, je suis lycéen en première L à Rouen et je suis le CEO de L’Petit Mardi Compagny.

D’où cette idée vous est-elle venue ?

J’ai monté L’Petit Mardi Magazine il y a maintenant 4 ans, en 2012. C’est un magazine culturel qui est né à la suite de ma participation au Grand Prix des Lecteurs du Journal de Mickey : j’ai écrit des critiques pendant 4 mois, qui sont parues dans ce journal et à la suite de ça j’ai eu envie, avec ma meilleure amie, de monter un magazine pour pouvoir continuer à faire ces critiques.

➜ Et à plus grande échelle ? À quoi ressemble le quotidien d'un patron de grande entreprise ?

 

Comment vous y êtes-vous pris pour créer et lancer votre entreprise ?

On a monté ça tous les deux. On était seuls au début et puis, au fur et à mesure, on a constitué une équipe de rédaction : on a fini par être 5, puis 8 et aujourd’hui on est 15 ! J’ai donc monté une association, association qui s’est transformé il y a quelques semaines en société par actions simplifiée.

 

Quel est votre quotidien de jeune CEO ?

Mon quotidien se divise en plusieurs parties : tout d’abord de lycéen, qu’il ne faut pas oublier sachant que j’ai mon bac à passer dans un an et demi, donc je suis les cours dans la journée et dès que j’ai une heure de trou, dès que j’ai les moyens de bosser sur mes autres projets je le fais. Ensuite je travaille le soir, c’est ce qui provoque des heures de sommeil assez courtes, en moyenne 5 heures, mais c’est un quotidien assez génial que j’essaye d’organiser au mieux pour jongler entre mes deux activités, à savoir CEO et lycéen.

➜ Et si vous viviez une expérience de président(e) d'entreprise pendant 1 mois ? Deviens le CEO for One Month de The Adecco Group !

J'envoie ma candidature

 

Selon vous, quels sont les 3 avantages et les 3 inconvénients de votre poste ?

Pour moi, il n’y a pas tant d’inconvénient que ça à être CEO, à part avoir justement une lourde tâche sur les épaules. J’ai quand même une équipe de 15 personnes à gérer, j’ai beaucoup de choses, beaucoup de projets, beaucoup de trucs à lancer… Beaucoup d’administratif aussi, il faut le dire. Je fais ce qui me plaît, et je pense que c’est l’un des avantages. Ensuite, deuxième avantage d’être CEO c’est la responsabilité aussi qu’on a sur les épaules parce qu’on apprend à gérer, on apprend à être communicatif avec les autres, on apprend à avoir du charisme, à pouvoir discuter, à pouvoir créer des projets ! Troisième avantage, je dirai que ça forge l’esprit d’initiative.

 

Le charisme et le leadership sont-ils importants pour être CEO ?

Il faut absolument avoir du charisme : ça s’apprend, et moi, en 2012, quand j’ai commencé à monter le magazine, je n’étais pas du tout aussi à l’aise, j’ai mis beaucoup de temps avant justement de me mettre à fond dans le rôle. Aujourd’hui, c’est vrai que je m’éclate, parce que j’ai appris à avoir de charisme et ce leadership, à avoir cet esprit de communication avec les autres.

➜ À voir aussi : Les 8 qualités nécessaires pour être CEO

 

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui aimerait devenir son propre chef ou qui ambitionne de devenir CEO un jour ?

Si vraiment il y a un message que j’ai envie de te donner, c’est ça : fonce, et n’aie pas peur. N’aie pas peur de ce qu’il peut arriver, n’aie pas peur de ton projet et assume-le, vas-y !

 

Enfin, quelles sont vos ambitions futures ?

J’ai pas mal de projets dans divers domaines : je viens de lancer un projet de réalité augmentée qui permet de poster des commentaires un peu partout, en réalité augmentée, avec l’application SnapPress. Mais également d’autres projets, notamment de création audiovisuelle, d’émissions, de productions de conférences, etc…