Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Top 10 des entreprises qui recrutent en alternance

Top 10 des entreprises qui recrutent en alternance

Conscientes des avantages qu'elles ont à embaucher un jeune en alternance, les entreprises françaises recrutent chaque année des milliers d'alternants (plus de 283 500 contrats enregistrés en 2015 selon les dernières données de la DARES). En s'appuyant sur les données chiffrées communiquées par les entreprises, digiSchool vous propose le classement des dix entreprises qui font signer le plus de contrats en alternance.

04 Avril 2017 à 11h20 | | 1 avis

Top 10 des entreprises qui recrutent en alternance

Quelles entreprises ont-elles recruté le plus d'alternants en 2016 ?

Il y a des secteurs qui semblent toujours très bien recruter en alternance, quelque soit l’année. Les grands groupes de la distribution ou de l’hôtellerie-restauration d’un côté, et ceux de l’ingénierie ou des nouvelles technologies de l’autre demeurent des champions incontestables quand il s’agit de recruter en alternance. Ils profitent en effet à la fois de la taille de leurs groupes, qui leur permet de recruter largement, et des possibilités qu’ils offrent d’évoluer dans l’entreprise : ils aiment former des jeunes qui pourront rester dans l’entreprise par la suite. On retrouve donc en tête de liste Carrefour et Orange, qui ont proposé chacun 5 000 offres en 2016. Et pour rester dans les technologies, EDF se place également très bien avec ses 3 500 offres : de quoi faire profiter largement aux nombreux profils scientifiques qui cherchent une entreprise.

L’autre secteur qui se démarque logiquement, c’est le secteur économique, avec les banques et les assurances notamment. Dans la même logique que les groupes de distribution ou de technologies qui veulent des profils qui seront formé avant d’évoluer chez eux tout au long de leur carrière, les entreprises liées à la finance ou au commerce proposent de nombreux contrats, comme le Crédit Agricole et ses 3 500 offres en 2016, et BNP Paribas et la Société Générale et leurs 2 000 offres. Des offres à saisir !

➜ Retour au dossier : L'alternance : un tremplin vers l'emploi ?

 

1

CARREFOUR

5 000 offres en 2016

2

ORANGE

5 000 offres en 2016

3

EDF

3 500 offres en 2016 

4

CRÉDIT AGRICOLE

3 500 offres en 2016

5

VINCI

2 500 offres en 2016

6

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

2 000 offres en 2016

7

RENAULT

2 000 offres en 2016 

8

BNP PARIBAS

2 000 offres en 2016 

9

PAS PEUGEOT CITROËN

1 400 offres en 2016

10

SPIE

900 offres en 2016

 

D'autres entreprises ou pistes à envisager pour faire son alternance

Ce ne sont cependant pas les seules possibilités qui s’offrent à vous ! Comme nous l’avons vu, le secteur automobile recrute toujours bien, et les industries lourdes de manière plus générale : les groupes important en la matière, comme Dassault, proposent souvent des offres en alternance. La construction est également un secteur à privilégier : Vinci est très bien placé sur ce classement, mais des entreprises plus petites comme Colas recrutent également très bien.

Si ce sont les chiffres et l’argent qui vous plaisent, les aspirants comptables trouveront de la place dans presque toutes les entreprises : chacune d’entre elles a besoin d’un comptable, à force de chercher l’une d’entre elles finira par avoir besoin d’un apprenti. Pensez aussi aux cabinets d’audit et de conseil, pour ceux qui ont un profil plus financiers : bien qu’ils soit plus exigeants, il recrutent tout souvent.

➜ La question qui se pose : Comment trouver une entreprise ?

 

Réfléchir au-delà des grandes compagnies pour son alternance

Cependant, ne vous limitez pas aux grandes entreprises ! Si les chiffres sont impressionnants, et qu’il peut vous paraître plus sûr de postuler là où l’on recrute beaucoup, dans les faits les TPE et les PME embauchent deux tiers des alternants en France. La spécificité, c’est que les entreprises de plus de 250 salariés ont l’obligation légale d’avoir au minimum 4% de jeunes en alternance, une contrainte que n’ont pas les entreprises plus petites. Mais ces dernières touchent une aide de l’État dans ce cas, ce qui les fait beaucoup recruter et donne de nombreuses possibilités aux futurs alternants.

Enfin, une dernière option d’importance à ne pas négliger est le secteur public : en 2015, c’était plus de 11 000 contrats qui étaient enregistrés dans le secteur public selon la DARES. Attention cependant, il s’agit de contrats d’apprentissage dans la majorité des cas. Par contre, la SNCF et la RATP sont d’autres pistes prometteuses, grâce au Pacte de responsabilité et de solidarité, qui a prévu la signatures de 35 000 contrats en alternance dans les secteurs de l’automobile et des transports en commun d’ici fin 2017.

➜ L'autre grande question : Quelle rémunération en alternance ?

 


Découvrez des écoles qui forment en alternance :

Paris Pole Alternance

Supr Career Alternance

ESC Clermont

IAE Lyon ISEFAC Alternance

Les avis sur cet article
Octalia

20 / 20

Bonjour, merci pour cet article. Ce sont de grandes entreprises qui figurent dans le top 10, notamment Carrefour qui organisait hier une journée recrutement et la SNCF qui organisait hier un chat alternance sur son site. Mais il ne faut pas oublier les TPE et PME. La réforme de la formation professionnelle offre de nombreux avantages fiscaux aux entreprises de toutes tailles. C'est un argument de plus à faire valoir lorsque vous recherchez une entreprise en alternance. - Des exonérations de cotisations sociales ; - Une prime à l’apprentissage de 1 000 euros par année de formation versée par les régions pour les employeurs de moins de 11 salariés ; - Une prime au recrutement du premier apprenti et des suivants de 1000 euros pour les entreprises de moins de 250 salariés ; - Une aide financière au « contrat de génération » (4 000 euros par an pendant 3 ans) ; - Un crédit d’impôts de 1 600 euros, désormais ciblé sur la première année de formation conduisant à un diplôme ou un titre professionnel de niveau III, ou inférieur (BTS, DUT, BAC, CAP…) ; - Une déduction fiscale de taxe d’apprentissage pour les entreprises de 250 salariés et plus qui dépassent le seuil de 5% au 1er janvier 2015 de contrats favorisant l’insertion professionnelle. Sachez enfin qu'il faudra combattre beaucoup d'idées reçues, tant dans l'esprit des gens (cf cette vidéo http://youtu.be/vIwc4PhI24E) que dans l'esprit des recruteurs (44% des entreprises d'Ile de France se disent mal informées sur l'apprentissage et l'alternance), mais le jeu en vaut la chandelle.
Par

Octalia

- le 27 Mars 10h36
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis