Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Hausse du numerus clausus de medecine pour 2012

Hausse du numerus clausus de medecine pour 2012

Le numerus clausus restait immuable depuis 2009 : 7700 c'était le nombre d'étudiants admis en deuxième année de médecine. Le 8 décembre 2011 ce chiffre a été revu à la hausse : Le numerus clausus 2012 passe à 8000

18 Janvier 2011 à 14h07 | | 18 avis

Hausse du numerus clausus de medecine pour 2012

Pour rappel, le numerus clausus en médecine fixe le nombre d'étudiants en première année qui pourront accéder à la deuxième année de fac de médecine, auquel s'ajoute le nombre de places destinées aux personnes issues d'études supérieures autres que la médecine. Il est fixé en fonction des besoins de l'Etat en médecins, pharmaciens, etc. Il est souvent jugé trop juste par les étudiants en médecine qui voient alors une rude compétition s'intaller dans leurs études.

Une augmentation significative

Alors que le numerus clausus était identique depuis 2009, les inscriptions en première année, elles, n'ont cessé d'augmenter. Les étudiants en médecine, quant à eux, attendaient de savoir si le nombre de 7700 places disponibles pour la deuxième année de médecine resterait inchangé, depuis le mois de septembre.

Xavier Bertrand avait donc déclaré le 26 novembre 2011, lors du congrès du Syndicat des médecins libéraux, son intention de revoir le numerus clausus à la hausse. Il avait par ailleurs confirmé cette décision le lendemain, en précisant que certains détails restaient à voir avec Laurent Wauquiez, et que le numerus clausus 2012 serait probablement annoncé au mois de décembre.

C'est désormais le cas puisque le 8 décembre ces deux ministres ont annoncé 100 places supplémentaires pour les étudiants issus d'une première année de médecine. C'est donc 7500 places de deuxième année qui sont offertes aux étudiants qui ont réussi leur première année. A cela s'ajoute le nombre de places destinées aux passerelles (c'est à dire reservées aux étudiants issus d'études différentes et qui accèdent ainsi en deuxième ou troisième année de médecine) qui passe de 300 à 500. Le numerus clausus passe ainsi de 7700 à 8000 places.

 

Discussion :
Numerus clausus 2011-2012 de médecine >>
Discussion autour du numerus clausus 2011 - 2012


Une hausse du numerus clausus pour éviter la pénurie de médecins

En augmentant le nombre d'étudiants admis en deuxième année de médecine, Xavier Bertrand compte bien enrayer et éviter la pénurie de médecins dans dix ans. Dans ce même but, il s'est déclaré favorable à ce que certains médecins qui pourrait prétendre à la retraite poursuivent leur activité, avec un statut qui ressemblerait à celui des remplaçants.

De plus, certaines universités de province pourraient voir leur numerus clausus plus réhaussé que les universités des grandes villes, de façon à conduire les jeunes diplômés de médecine à s'installer dans les zones reculées plutôt que de venir s'entasser en ville. Xavier Bertrand s'est déclaré favorable à cette méthode, de manière à "éviter d'obliger les jeunes médecins à s'installer dans certaines zones désertées".


Les doyens d'université ne sont pas convaincus 

L'augmentation du numerus clausus veille également à répondre à la demande des étudiants. Ils sont en effet de plus en plus nombreux à entrer en PACES, la première année commune aux études de santé, un afflux qui n'est pas forcément évident dans les universités où "restriction budgétaire" est devenu le mot d'ordre.

Par ailleurs, les doyens des universités ont réagi le 30 novembre dernier en demandant davantage de précision sur cette hausse d'effectifs. Ils se disent "réservés" concernant cette hausse qui ne tiendrait pas compte des potentiels de formation ni du nombre de professeurs disponibles.

Pour eux, le constat est clair : à augmenter les effectifs d'étudiants sans augmenter les effectifs de professeurs, le seul résultat envisageable sera une dégradation de la qualité de l'enseignement, et donc, s'il faut penser au futur, une dégradation de la qualité de la pratique médecinale.

Les avis sur cet article
dune

20 / 20

ce serait bien :)... Mais bon faut pas rêver.. Dans certains hôpitaux plus de 70% des médecins ont passé leur diplôme a l étranger! Alors bon quand on voie notre NC ca fait un peu rager.. :/.. Une bonne reforme ferait du bien ^^ ( a la fac de Marseille en PACES c'est a perdre la tête.. d accord pour apprendre des tonnes des truc, c'est normal :) .. Par contre le niveau de certain prof est a perdre la tête: un nous a sorti "la vitamine K est un anti-coagulant".. Puis le lendemain : la Vitamine K est coagulant (ça c'est vrai)... Mais pourquoi rester en France : les études sont super dur, et il y a beaucoup d incohérence et parfois des fautes énormes dans nos cours.. :/ ( du moins cette année a Marseille... C'est scandaleux, quand on voit le travail que l on doit fournir.. un control des cours de professeur devrait être indispensable!! ) Avec des collègue, on commence vraiment a comprendre que ce NC est une grosse blague qui ne sélectionne que bizarrement les étudiants.. Au final, en tant qu étudiant(e), le meilleurs moyen de pouvoir réaliser un rêve comme celui de devenir medecin, n est pas forcement de rester en France.. ( le niveau n est pas meilleur que dans d autre pays.. au contraire.. On perd un an avec des chose qui n on pas vraiment a vori avec la medecine.. Même en Roumanie, les études sont de meilleurs qualité : il commence déjà a étudier la médecine dans les 1ère années, avec un contact avec le patient très tôt ( contrairement à la France ou ce "détail" est secondaire").. Et puis même si c'est payant.. Les fac française comme aix marseille sont presque impossible sans des écuries hors de prix!! ( argent qui pourrait être investit dans la qualité d étude de TOUS et non dans l inégalité des chances, et le "remplissage de poche" de certain profiteurs...
Par

dune

- le 03 Janvier 14h58
Babou11

20 / 20

T'en fais pas, dans quelques temps ce débat va revenir en force (avec toutes les épidémies et tout ça), et le gouvernement dira "On va faire des réformes, et créer des commissions pour étudier la question". Eh oui, faut bien préparer la campagne présidentielle ; )
Par

Babou11

- le 24 Décembre 13h23
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis