Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Viol à la fac : le magazine Rolling Stone reti...

Viol à la fac : le magazine Rolling Stone retire un article et s'excuse

Le magazine Rolling Stone qui avait publié un article relayant les accusations d’une jeune étudiante qui disait s’être faite violer lors d’une manifestation étudiante en 2012 à l’université de Virginie, s’excuse et retire l’article de son site internet.

09 Avril 2015 à 10h45 | | 0 avis

viol, fac, femme, mensonges, Rolling Stone

Rolling Stone : une réputation mise à mal ?

En 2012, une étudiante racontait le calvaire qu’elle avait dû endurer lors d’une soirée étudiante durant laquelle elle aurait été violée. Mais près de 3 ans plus tard, les faits ne coïncidant pas avec la version des faits de la « supposée victime », le magazine présente des excuses et retire immédiatement l’article de son site internet.

Un scoop qui avait, à l’époque, secoué les Etats-Unis. A la place de l’article initialement publié, le magazine Rolling Stone a mis en ligne un rapport de l’école de journalisme de l’université de Columbia qui pointe les erreurs qu’ont commises les reporters. Un rapport commandé par le magazine.

L’étudiante aurait tout inventé

Publié en novembre 2014, l’article expliquait que « Jackie », une jeune étudiante avait été violée à l’université de Virginie lors d’une fête dans une fraternité. Au même moment cette annonce avait fait l’effet d’une bombe aux Etats-Unis, plusieurs manifestations d’étudiants avaient été organisées ainsi que la suspension des « fraternités » de l’université.

La véracité des faits avait cependant été mise à mal dès le premier mois de l’enquête et par les autres organes de presse.

Will Dana, rédacteur en chef de Rolling Stone, a expliqué au New York Times que personne ne serait sanctionné, d’autant plus que les erreurs pour cet article ne sont pas les « méthodes habituelles de travail » de la rédaction.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis