Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Vie Privée : Les questions que l'employeur ne ...

Vie Privée : Les questions que l'employeur ne peut vous poser !

Lors d’un entretien d’embauche l’employeur ne peut pas se permettre de vous demander une transparence totale. L’article L.1132 du code du travail est clair : le recrutement ne doit pas se baser sur une discrimination. C’est donc important de connaitre ces questions qui n’ont pas à être posé.

03 Janvier 2011 à 00h00 | | 0 avis

Vie Privée : Les questions que l'employeur ne peut vous poser !

Les questions d’ordre privé en entretien d’embauche

Nombreux sont les recruteurs à interroger sur la vie de famille et surtout pour les femmes : Avez-vous un conjoint ? Envisagez-vous d’avoir des enfants ? En avez-vous ? Ces questions ne peuvent pas se poser car le recrutement ne doit pas se baser sur de tels éléments. Mais attention car il y a des limites.

Dans certains cas des questions de la sorte peuvent être justifiées : si vous travaillez dans un milieu très concurrentiel on peut vous demander si un de vos proches ne travaillent pas dans une entreprise concurrente par exemple. N’allez pas gâcher votre entretien d'embauche en lui répondant qu’il n’a pas le droit de vous poser cette question : vous avez tort. Soyez vigilant car certains employeurs sont maitres dans le détournement de question. « ce poste est amené à se déplacer à l’étranger, votre conjoint serait-il prêt à vous suivre ? » Sous cette question se cache en réalité l’envie de savoir si vous êtes seul(e).

Pour les personnes de nationalité étrangère c’est là aussi délicat. Le recruteur a le droit de vous demander si vous avez bien les papiers nécessaires pour pouvoir travailler en France mais ne peut pas vous demander votre nationalité. Il en va de même pour le milieu social : le recruteur n’a pas à vous poser des questions sur la profession de vos parents par exemple.

En ce qui concerne l’opinion politique, toutes les questions sont interdites. Mais attention car ce domaine est vague. L’employeur peut très bien vous demander le genre de journaux que vous lisez afin de connaitre votre tendance. Dans ce cas vous n’avez pas à lui répondre.


Les questions médicales

Ces questions sont surtout présentent pour les personnes handicapés. L’employeur n’a pas à vous demander l’origine de votre handicap, le traitement que vous suivez, les perspectives d’évolution de votre maladie… En cas d’handicap il ne peut vous demander que les aménagements nécessaires au bon usage de poste. Il en va de même si pour une raison X vous évoquer une cause médicale : l’employeur ne doit pas chercher plus de détails.


Concernant la religion

Là c’est assez simple : toutes les questions portant sur la religion sont interdites ! Sur ce point la justice est assez réactive. Si votre futur employeur vous demande si vous pratiquez le ramadan vous pouvez quitter la salle d’entretien ce n’est pas la peine d’aller plus loin dans la discrimination.

Par contre, si la culture de l’entreprise exige que personne ne porte de signe religieux sur lui alors dans ce cas il peut très bien vous demander si vous êtes prêt(e) à ne pas porter de signes religieux durant votre temps de travail (ce que vous faites en dehors ne le regarde pas)

nostro

 


Par le même Reporter Etudiant :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis