Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Vers une France rose ?

Vers une France rose ?

L'alliance PS-Partis de gauche va-t-elle décrocher le grand chelem en métropole, si cher à Martine Aubry? Verdict dimanche lors du second tour des régionales. L'avance donnée le 14 mars aux listes de gauche, pourrait être confortée. Seule véritable inconnue : l'Alsace, un bastion de droite plus que jamais menacé à égalité parfaite avec la liste d'alliance de la Gauche.

19 Mars 2010 à 11h59 | | 0 avis

Vers une France rose ?

Un suspense relatif attend Droite et Gauche au terme du second tour des élections régionales de dimanche. Au programme : sept duels, dix-sept triangulaires et une quadrangulaire. Une seule région, la Guadeloupe, a été pourvue dès dimanche dernier. Selon les sondages rendus publics quotidiennement, la vague rose déferlerait partout, à l'exception de l'Alsace en métropole. Dans cette région, l'une des deux conservées par la droite il y a six ans, avec la Corse, l'UMP et le PS sont à égalité parfaite, selon BVA. Pour OpinionWay-Fiducial, droite et gauche sont ex-aequo avec 43,5% des voix, le Front national en recueillant 13%.

Mais loin d'abandonner, les leaders des partis de centre et de droite misent tous leurs espoirs sur la mobilisation. En effet, l'abstention au cours du premier tour avait atteint un niveau record avec 53,64%, dont 56% rien qu'en Ile-de-France. Du jamais vu.

En Alsace, droite et gauche sont à égalité parfaite avec 43,5% des voix

A l'UMP, la résistance s'organise et chacun cherche à mobiliser le plus grand nombre. En conformité avec l'appel à la "mobilisation des électeurs de la majorité présidentielle", lancé par François Fillon dimanche passé. Ce dernier estimant que "rien n'est joué pour le second tour".

Au même moment, Martine Aubry, la première secrétaire du PS, appelait les électeurs à "amplifier" le vote au second tour pour "faire gagner l'espoir". Se sentant pousser des ailes, elle voit déjà la Douce France en Rose. Pour ce second tour, la Droite ne change pas ses listes et maintient son union avec l'UMP, Nouveau centre, MPF et CPNT. La Gauche elle, mise sur les alliances pour cette deuxième vague. Le PS et Europe Ecologie font front commun, excepté en Bretagne, ainsi qu'avec le NPA et Front de Gauche dans plusieurs régions.

Le Front national fait de son côté cavalier seul dans chacune des 12 régions où il a obtenu au moins 10% des voix, imposant autant de triangulaires. Le MoDem de François Bayrou ne s'est qualifié que dans une seule région, en Aquitaine.

 

 

S.P avec AFP

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis