Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

L'université de Bourgogne attaquée par des ha...

L'université de Bourgogne attaquée par des hackers

Ce sont les sites internet de la faculté de Droit, de Sciences économiques et de l’IUT de Dijon qui ont été piratés le 1er janvier dernier. Un beau début d’année 2013 pour l’université de Bourgogne que nous révèle le site du Figaro.

04 Janvier 2013 à 14h18 | | 0 avis

L'université de Bourgogne attaquée par des hackers

Des sites hors service

Mardi, les sites internet de la faculté de Droits, de Sciences économiques et l’IUT de Dijon se sont retrouvés hors service. La raison ? Un piratage en règle pour des motifs encore inexpliqués. Ainsi, au lieu d’accéder à la page d’accueil des différents sites, la seule image qui s’affiche est l’emblème du groupe de hackers : une tête de mort casquée avec un bandana au couleur du drapeau algérien. Le tout accompagné d’une musique rap.

 


D’autres sites visés

Depuis mercredi, tout est rentré dans l’ordre grâce à l’équipe informatique de l’université. Cette attaque n’aurait apparemment pas eu de conséquences sur le contenu des fichiers. L’attaque a été revendiquée sur leur page Facebook par le groupe Hacker-Fire avec les liens vers les sites piratés et cette phrase « cadeaux de Noël pour la France ».

Plusieurs autres sites ont également été visés sans qu’ils n’aient aucun rapport entre eux comme le Parc naturel des plaines de l’Escaut en Belgique ou l’ambassade du Vietnam en France. Ce type d’attaque désordonnée ne fait pas l’unanimité parmi la communauté des hackers.

Quoi qu’il en soit et malgré l’absence de conséquences graves, l’université de Bourgogne envisage des poursuites judiciaires.

 

Crédit photo: © Somal

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis