Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Triche au bac 2013 : des sanctions renforcées ?

Triche au bac 2013 : des sanctions renforcées ?

Un projet de décret a été soumis le 16 mai 2013 au Conseil supérieur de l'éducation (CSE). Il prévoit des sanctions plus lourdes en cas de fraudes au Bac 2013, dont la possibilité de poursuivre un candidat même après la remise de son diplôme. Media Etudiant vous en dit plus.

24 Mai 2013 à 12h08 | | 0 avis

Triche au bac 2013 : des sanctions renforcées ?

Des sanctions inscrites dans le livret scolaire

Si vous prévoyez de tricher, prenez garde : de nouvelles sanctions devraient s'ajouter à celles déjà mis en place en cas de fraude. Jusqu'à présent, l'éventail de sanctions était déjà assez large et allait du simple blâme à l'interdiction de repasser des examens pendant 5 ans. Un nouveau décret a été soumis le 16 mai et modifiera le décret du 3 mai 2012, pris par Luc Chatel après les fuites d'un sujet de mathématiques sur le forum de jeuxvideo.com. 

Ce texte prévoit notamment 2 nouvelles sanctions. Tout d'abord, le fraudeur verra la sanction reçue (blâme, annulation de l'épreuve, interdiction de repasser l'examen) inscrite dans son livret scolaire. Pour l'instant, seul le blâme y figure. Une proposition qui pose problème, notamment quant à sa durée. Il serait dur qu'un tricheur doive traîner cette inscription toute sa vie. Le ministère a cependant tenu à rassurer : cette mention disparaîtrait au bout d'un an


Le diplôme retiré ?

Autre proposition : si la sanction est prononcée après la délivrance du diplôme, le diplôme sera retiré au fraudeur et le jury devra à nouveau délibérer sur ses résultats Bac 2013. Là encore, certains s'interrogent sur la durée d'application d'une telle mesure. D'autant plus que les copies sont détruites au bout d'un an.

Le CSE, constitué notamment d'enseignants, de parents et de lycéens, n'a pas approuvé ce texte. En effet, le décret n'a reçu que 10 voix favorables, contre 15 voix défavorables et 15 absentions. Un refus qui n'est toutefois pas contraignant. 

 

 

Sources : AFP, Nouve Observateur

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis