Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Testez vos connaissances sur... l'auto-entrepre...

Testez vos connaissances sur... l'auto-entreprenariat

Souvent décrié, le régime des auto-entrepreneurs est encore assez mal connu du grand public, ce qui suscite une appréciation mitigée et une certaine méfiance.

03 Mai 2013 à 10h44 | | 0 avis

Testez vos connaissances sur... l'auto-entreprenariat

À cause de cela, dans le cadre d’un contrat avec une entreprise classique, la plupart des patrons hésitent à faire appel à eux et préfèrent opter pour des intérimaires ou des contrats en CDD. Pourtant, s’ils étaient mieux informés, ils s’apercevraient très vite qu’ils ont tout à gagner en travaillant en partenariat avec un auto-entrepreneur : pas de charges salariales à débourser, grande souplesse du contrat, rapports plus professionnels…

Répondez par vrai ou faux à ces quelques questions sur l'auto-entreprenariat et cliquez sur "Réponse" au bout de la ligne pour savoir si vous avez vu juste !

 

  • 1. Le statut d'auto-entrepreneur n'est pas très coûteux. (Réponse)


  • 2. L'activité d'auto-entrepreneur n'offre aucune protection en matière d'assurance responsabilité civile. (Réponse)


  • 3. Le statut d'auto-entrepreneur permet de supprimer les démarches administratives. (Réponse)


  • 4. Je peux tout à fait être étudiant et auto-entrepreneur(Réponse)


  • 5. Pour créer une société, il faut la présence de plusieurs associés. (Réponse)

 


Vérifiez vos réponses ! 

1. Faux. Non, il y a parfois moins cher que le statut d'auto-entrepreneur pour le créateur d'entreprise. Le lancement de l'activité nécessite peut-être des investissements importants (matériels informatique, véhicule, véhicule utilitaire, immobiliers...). Or en choisissant d'être auto-entrepreneur, vous perdez le droit de vous faire rembourser la TVA sur vos investissements. De même, si l'activité est déficitaire les premiers mois, en auto-entrepreneur vous payez des cotisations sociales sur des revenus que vous n'avez pas. Le statut d'auto-entrepreneur n'est pas forcément intéressant financièrement.

2. Vrai. Il faut impérativement s'assurer en souscrivant une RCP (Responsabilité Civile Professionnelle) qui vous couvrira en cas de sinistre occasionné par votre activité. Attention car si un client considère subir un préjudice et demande des dommages et intérêts, il pourra obtenir la saisie de vos biens personnels pour se faire rembourser. Ce qui ne sera pas le cas si vous souscrivez cette responsabilité civile.

3. Vrai mais pas toutes. Il simplifie un certains nombre de formalités administratives. Il vous reste tout de même à établir des factures en bonne et due forme, tenir un registre des entrées (encaissements) et sorties (décaissements) de trésorerie et respecter vos obligations en termes d'assurance professionnelle.

4. Vrai. En tant qu'étudiant, vous pouvez librement vous créer un complément de revenus avec une activité indépendante. Cependant, il existe deux cas dans lesquels vous ne pouvez pas exercer en tant qu'auto-entrepreneur : de nombreuses activités sont réglementées et vous ne pouvez les exercer si vous n'avez pas encore obtenu votre diplôme (ex : coiffeur) ou si vous êtes encore mineur.

5. Faux. Il n'est pas obligatoire d'avoir plusieurs associés pour créer une société. L'EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) permet d'être le seul associé.

Crédits photo : © auremar -  Kurhan - Fotolia

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis