Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Students Challenge : une nouvelle phase marathon !

Students Challenge : une nouvelle phase marathon !

Dimanche, les concurrents se sont lancés dans la 4ème étape du Students Challenge : une épreuve marathon. On a tendance à l'oublier, mais le Students Challenge reste une course ! Les étudiants sont partis en direction de Ouarzazate, dernier lieu du raid. 

26 Février 2013 à 15h00 | | 0 avis

Students Challenge : une nouvelle phase marathon !

Sourire et décontraction pour l'équipage Media Etudiant

Coline et Charlène ont abordé cette nouvelle phase de la course avec le sourire et la décontraction qui les caractérisent. Cette nouvelle phase, c’est le marathon. Le marathon, c’est une transversale est-ouest qui les ramènera des pistes sud d’Erfoud à celles de Ouarzazate.

Une épopée inimaginable dans les paysages de lune sous un soleil magnifique qui étincelle sur les pierres du désert. Mais attention, ces horizons plats à perte de vue viennent aussi avec des possibilités d’égarement très importantes. Il leur a donc fallu être très attentives au road book et rester très concentrées.

Cette étape marathon s’est étalée sur deux jours. Deux jours de pure adrénaline qu'a coupé une nuit en bivouac sauvage au milieu de nulle part.


Piégées par le sable

La première demi-journée s'est passée de manière musicale pour nos deux concurrentes des sables. Fidèles à elles-mêmes, elles ont roulé en groupe, ont aidé les uns et les autres et se sont posées dans un coin de désert sublime pour y goûter un beau déjeuner.

C’est un après-midi plus mitigé qui les a accueilli. Parties en bonne position, le sable et ses pièges les ont rattrapées et il leur a fallu pelleter nombre de fois en très peu de temps.

Ici, le sable est très fin et on s’y enlise sans même s’en apercevoir, en moins de temps qu’il n’en faut pour tourner un volant.
C’est au bivouac sauvage au large de Fezzou que s'est terminée cette rude journée de poussières, de cailloux et d’efforts. Un bivouac aménagé au milieu de nulle part, sous la nuit claire du désert marocain. Une nuit de pleine lune.
La température est descendue, cette nuit, au degré 0.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis