Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Students Challenge 2012 : 4e journée

Students Challenge 2012 : 4e journée

Ça y est ! Les équipages sont au Maroc. Il n’y a eu aucun retardataire ce matin pour prendre le bateau qui devait leur faire traverser le détroit de Gibraltar. Après la traversée de l’Espagne place à l’aventure sur les terres africaines !

16 Février 2012 à 10h10 | | 0 avis

Students Challenge 2012 : 4e journée

La traversée du détroit de Gibraltar

Ce matin les étudiants attendaient d’embarquer à bord d’un des ferries rapides. Ils ont profité de l’occasion pour improviser un petit déjeuner. Mais ce repas aura été de courte durée : le ferry use de sa corne pour signifier un départ imminent. Les équipages rangent leurs affaires en toute hâte et s'engouffrent dans l’immense navire.

La mer est calme et la traversé s’est déroulée sans encombre. Les participants ont ainsi pu profiter de la « croisière » à bord ou sur le pont du navire. A l’horizon, la silhouette de la ville de Tanger commence à se dessiner.  Cette ville, dite « la blanche », offre en spectacle une multitude de façades blanches à flanc de colline qui contrastent avec les couleurs de l’océan et des falaises.

Cette vue attise l’excitation des équipages. A peine à quai, le bateau commence à se vider dans le brouhaha des klaxons : les voitures parcourent leurs premiers mètres en terre marocaine.


 

Premiers tours de roues au Maroc

Les équipages parcourent les routes marocaines pour la première fois et l’adaptation n’est pas évidente : se frayer un chemin entre les mobylettes, taxis et autres charrettes n’est pas chose aisée. L’usage du clignotant y est quasi inexistant. Il n’y a pas à dire, les premiers tours de roues sont dépaysant.

Les voitures entament le trajet pour rejoindre Meknès. Pour cela ils doivent passer par Rabat, en parcourant le littoral atlantique du Maroc. Là-bas, pas encore de désert mais des plaines à la végétation luxuriante qui s'étendent sur des kilomètres.

Après avoir dégusté des tajines, des brochettes d’agneaux ou de bœuf, les équipages se remettent en route sous un soleil éblouissant. Un climat idéal pour le team 188 : Anaïs et Julien ont dû troquer au dernier moment leur 4L en bout de vie contre une C3 décapotable. Pour eux, le trajet se fera cheveux au vent !


 

L’arrivée à Meknès

A Meknès, le Students Challenge est rejoint par des membres de l’organisation et un team qui commence l’aventure au Maroc. En effet Jaouad, d’Agadir, et Michiko, une japonaise qui vit à Paris forment le team 192. Leur équipe est sous l’égide de la Fondation Renault. Jaouad pense pouvoir découvrir son pays sous un angle différent de son quotidien, il est déjà conquis par le concept du raid.

Pierre et Maxence du team 164 illustrent à merveille l’esprit de solidarité du raid. Ils ont donné rendez-vous à Saïd, un instituteur du village de Tafraout, pour lui offrir un ordinateur qui lui servira à mener des projets pédagogiques.

Il est temps pour les équipages de participer au premier briefing sportif du Students Challenge. C’est Dominique Serra, la directrice générale de Maïenga, créatrice du Rallye Aïcha des Gazelles et du Students Challenge qui accueille les participants. Elle a ensuite laissé le directeur sportif, Ludovic, prendre la parole. Celui-ci rappelle les règles de sécurité aux équipages et leur explique le règlement du raid.

Les équipages devront passer par des points de passage (ou check point) à des temps voulus, ce qui nécessite une parfaite entente entre le pilote et son copilote. Le vainqueur du Students Challenge ne sera pas celui qui aura été le plus vite mais celui qui aura été le plus régulier. Les minutes de retard ou d’avance sont synonymes de points de pénalité.

Les étudiants sont impatients de mettre cela en pratique, mais ils devront être prudents : la vague de froid sévit aussi au Maroc et les pistes que doivent parcourir les équipages sont couvertes de plus d’un mètre de neige. Demain ils devront rallier Erfoud, et il leur faudra effectuer 7 heures de route pour atteindre le grand sud marocain.

Pour revenir sur notre page consacrée au Students Challenge 2012 ou pour la découvrir, suivez ce lien. Vous y trouverez uneprésentation de ce raid ainsi que des liens qui mènent aux différents résumés d’étape.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis