Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

La solitude chez les étudiants

La solitude chez les étudiants

L’un des problèmes majeurs chez les étudiants, c'est la solitude. En effet, beaucoup d’étudiants quittent leur domicile familial, leur ville et donc leurs amis afin de poursuivre leurs études. Et la solitude est la première conséquence de cet exode.

21 Octobre 2011 à 13h56 | | 0 avis

La solitude chez les étudiants

Le témoignage de Maude

C’est une étape très difficile à vivre et qui peut malheureusement avoir des conséquences sur les résultats et le parcours scolaire des étudiants. Que ce soit par manque de motivation, des petites dépressions passagères, un manque de repères… rien n’épargne les étudiants. C’était notamment le cas de Maude qui nous explique comment elle a vécu ça et de quelle façon elle s’en est sortie.

"Lors de ma première année de licence, je me suis retrouvé dans une université à plus de 100 km de chez moi. J’avais beau m’être préparée psychologiquement à cet éloignement de ma famille et de mes amis en allant visiter la ville avant de m’y installer, je ne pensais pas que ça allait être aussi dur.

Déjà, je me suis rendu compte au bout de quelques semaines que la formation ne me plaisait pas. Le problème c’est que j’avais tellement honte de m’être trompée, d’avoir « échoué » pour la première fois dans mon parcours scolaire, que je n’ai pas osée l’avouer à mes parents.

Du coup, c’est à reculons que j’allais en cours et le soir il m’arrivait très souvent de pleurer car je ne pouvais en parler à personne. Evidemment, j’avais quelques « amis » dans ma promo, mais n’étant pas aussi intéressée par la formation qu’eux, je me sentais un peu exclue.

Et l’une des choses les plus difficiles était de n’avoir ni internet, ni la télévision. A part lire un magazine, relire mes cours ou envoyer quelques sms je n’avais aucune activité et je me sentais vraiment coupée du monde. Du coup, mon anniversaire étant au mois d’octobre, j’ai timidement demandée à mes parents si c’était possible d’avoir internet comme cadeau. Heureusement pour moi ils ont acceptés et je vous assure que ça change beaucoup de choses.

J’ai pu prendre plus facilement des nouvelles de mes amis et surtout, j’ai pu me renseigner librement sur d’autres formations pour l’année suivante. Et ce n’est qu’après avoir trouvé quelques pistes intéressantes et avoir fait toute seule mes dossiers post-bac que j’ai avouée à mes parents ma situation sur ma formation.

Au final, ils ont très bien compris ce que je ressentais et m’ont même proposés de revenir plus tôt chez moi afin d’essayer de trouver un petit travail pour gagner de l’argent en attendant l’année d’après. Mais bizarrement j’ai refusé, préférant finir par honneur mon année. Je me sentais toujours aussi seule dans mon petit appart, mais le fait de savoir que l’année suivant tout irait mieux, me motivait à chaque fois.

Mon seul regret est de ne pas en avoir parlé plus tôt. Ça m’a fait un bien fou et libérée d’un poids. Donc si j’ai un conseil à donner aux personnes qui sont dans le même cas, c’est de ne pas hésiter à en parler, ça ne pourra que vous faire du bien."

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis