Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Séquence nostalgie : les films de Noël

Séquence nostalgie : les films de Noël

Chaque année, depuis que le monde est monde ou que la télé est la télé, en tous cas d’aussi loin qu’on s’en souvienne, il y a les films de Noël. Impossible de les rater, ils sont sur toutes les chaînes et y échapper serait illusoire. Il doit y en avoir à peu près 10 et ils tournent en boucle. MediaEtudiant vous en fait une petite liste.

20 Décembre 2012 à 15h04 | | 0 avis

Séquence nostalgie : les films de Noël

Beethoven

Beethoven, c’est un énorme Saint-Bernard qui est adopté par la famille Newton. Le père George est quelque peu réticent à cette idée, la bête bavant partout et prenant un tout petit peu trop de place, mais face à la volonté de ses enfants il finira par s’y attacher. Beethoven est sorti en 1992, il a connu 7 suites, dont la plupart directement en vidéo, et va sûrement passer à la t.v. ces prochains jours. Ouvrez l’œil !

 


Le Grinch

Le Grinch est méga méchant et n’aime pas du tout Noël (qui l’en blâmerait ?). Une petite fille aux grandes dents trop blanches, Cindy Lou Chou (un nom facile à porter) décide de découvrir le vrai sens de Noël et pourquoi le Grinch déteste cette fête et leur interdit de la célébrer. Un film à base de Jim Carrey grimaçant, de Taylor Momsen en gentille fille et de décors choupinous. Un bon vieux film de Noël.

 


Le père Noël est une ordure

Ce film sorti en 1982 est devenu le film culte de Noël en France. Alors, chaque année, on ne peut y échapper. Même si, au départ, on s’interdit de le revoir pour la millième fois, une force obscure et mystérieuse nous attire et on se retrouve à rire à des blagues que l’on connait par cœur. On a rechuté et on est triste. « C’est rrroulé sous les aisselles ! » (Achevez-moi…).

 


Love Actually

Voici le film qui met tous les téléspectateurs français et américains d’accord. Classé premier des meilleurs films de Noël, « Love Actually », c’est de l’amour, de la joie, du rire, un chouïa de dépression et Hugh Grant qui danse. Une brochette d’acteurs géniaux qui font un film qui fait chaud au cœur. Ce film vous donne envie d’aimer tout le monde…

Et puis vous éteignez la télévision, vous regardez vraiment tout le monde et vous changez d’avis.

 


Maman, j’ai raté l’avion

Macaulay Culkin a été l’enfant star du début des années 90 et le premier amoureux de bien des petites filles. Dans le film, il joue Kevin, un garçon de 8 ans que ses parents ont oublié en partant fêter Noël à Paris (sympa). Mais Kevin, vivre tout seul finalement, il adore ! Et pendant que sa famille panique et fait tout pour retourner auprès de lui, il goûte à une vie tranquille sans ses multiples frères et sœurs. Jusqu’au moment où des cambrioleurs vont vouloir vider sa maison et qu’il va devoir la protéger. Ce film a eu un tel succès qu’il a connu plusieurs suites dont il ne vaut pas vraiment la peine de parler.

Il nous a fait rêver Kevin, avec sa bonne tête et ses mégas plans pour lutter contre les deux méchants cambrioleurs. Nous-aussi, on aurait aimé être oublié à la maison pour enfin pouvoir faire tout ce qu’on voulait !

 

 


Retrouvez nos séquences nostalgie :

Vigane Blakaj

Crédit photo: © Taras Livyy

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis