Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Sciences Po : Hervé Crès n'en est plus le dir...

Sciences Po : Hervé Crès n'en est plus le directeur

Dernier rebondissement du feuilleton Sciences Po. Le rapport final de la Cour des Comptes a été publié aujourd’hui et Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement Supérieur annonce la désignation d’un nouvel administrateur provisoire. La Cour des Comptes, quant à elle, a décidé de saisir la justice.

22 Novembre 2012 à 15h47 | | 0 avis

Sciences Po : Hervé Crès n'en est plus le directeur

La Cour des Compte saisit la justice

La Cour des Comptes a publié aujourd’hui son rapport final concernant la manière dont ont été gérées les finances de Sciences Po. Il s’agit ici, selon la Cour des Comptes, non seulement d’un manque de vigilance de la part des dirigeants de l’établissement mais également de la part de l'Etat, principal financeur, qui n’a pas été assez attentif à ce qui s’y passait.

Comme nous l’avaient déjà appris les fuites, la Cour des Comptes reprochent notamment à l’IEP :

  • La grande différence entre les rémunérations des enseignants de Sciences Po et celles de la fonction publique. Elles ont augmenté de 18,1% entre 2004 et 2009 pour l’IEP contre 13,2% pour la fonction publique.
  • Opacité du système des primes versées.
  • L’énorme salaire que s’accordait l’administrateur-directeur, Richard Descoing. Il est passé de 315 311 euros brut en 2005 à 537 247 euros en 2010, soit une augmentation de 70%.
  • Le coût moyen d’un étudiant qui, à l’IEP, est de 15 143 euros, soit le double d’un étudiant universitaire. Pour financer ce coût, l’école a augmenté ses frais d’inscription. Ils sont passés, au total, de 9,9 millions d’euros en 2005 à 27,9 millions en 2010 !

Pour toutes ces raisons, la Cour des Comptes a décidé de saisir la Cour de discipline budgétaire et financière.


La nomination d’Hervé Crès annulée

Face à ce rapport, très sévère avec les dirigeants de Sciences Po, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a décidé d’annuler la nomination d’Hervé Crès à la tête de l’établissement. C’est donc un administrateur provisoire que va bientôt désigné la ministre car, selon elle, « Les conditions ne sont pas réunies (…) pour donner suite aux délibérations des deux conseils dirigeants de Sciences Po et pour procéder à la nomination d’un directeur ». De plus, Hervé Crès, en tant qu’ancien directeur adjoint, pourrait être mis en cause.

Le passage en force de l’Institut d’Etudes politiques et de la Fondation Nationale des Sciences Politiques afin de mettre Hervé Crès à la tête du prestigieux établissement parisien n’aura finalement pas servi à grand-chose.

 

Crédit photo: © Arap

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis