Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Témoignage : d'une école d'ingénieur post-ba...

Témoignage : d'une école d'ingénieur post-bac à une fac de sciences humaines

19 Janvier 2011 à 10h46 | | 0 avis

Témoignage : d'une école d'ingénieur post-bac à une fac de sciences humaines

Orientation, Réorientation... A l'heure des choix pour les admissions post bac, les Reporters Etudiants viennent au secours des élèves de terminales en partageant experience et témoignage de parcours classiques ou parfois plus singuliers !

 

Le choix d’une carrière n’est pas chose facile et parfois un chemin qui semble tout tracé emprunte des détours inattendus. Benoît nous fait partager son expérience… 

Pourquoi pas « ingénieur » ?

Un filière scientifique au lycée, parce que ce sont « les filières pour les bons élèves ». Des options pour engranger quelques points supplémentaires et obtenir une mention au Bac. Un certain attrait pour le monde de l’informatique. Et pourquoi pas devenir informaticien ? Mieux, pourquoi pas devenir ingénieur ? Le titre jouit d’un certain prestige et le salaire est, paraît-il, plutôt bon !

reorientation ecole d'ingenieur post-bac fac sciences humainesLa première erreur de Benoît est sans doute d’avoir basé son choix sur des idées préconçues plus que sur l’étude détaillée des offres de formation et sur les réels débouchés d’une formation d’ingénieur…

Quoiqu’il en soit, c’est parti pour cinq années de formation au sein d’une école renommée : « C’est plutôt motivant de se lancer dans des études en étant assuré d’un avenir financièrement confortable ». Les années passent, mêlant travail et plaisirs de la vie étudiante (« l’un des grands avantages des formations à prépa intégrée » !). Mais, au fil des années, Benoît découvre que le métier n’a finalement rien à voir avec ce qu’il avait envisagé. Loin de ses envies d’images de synthèse et de films d’animations, il réalise que son quotidien sera plus proche de la finance ou de l’industrie automobile.


A la fac aussi il faut bosser !

Benoît se rend progressivement compte que ses vraies passions se situent du côté des arts. Il existe bien un domaine qui pourrait lui convenir, mais il ne veut pas travailler dans les « industries culturelles », il veut créer ! Il prend alors une grande décision : la reprise d’étude, aussitôt le premier parcours terminé. « Très courageux ou complètement fou, sur le moment j’avais du mal à le dire… Mais tous mes proches m’ont soutenu, me disant que j’étais encore jeune et qu’il fallait suivre mon instinct ».

L’heure de l’orientation a donc à nouveau sonné. Et là encore, difficile d’obtenir de véritables informations. Les écoles d’art semblent intéressantes, mais les places sont chères. Il y a bien des écoles privées, mais là c’est la scolarité qui est très chère ! « Et pourquoi pas la fac ? » S’il se pose la question, Benoît a de prime abord une certaine réticence vis à vis de l’université : « Sortant d’une grande école, j’avais acquis cette idée que la fac n’était pas quelque chose de sérieux ». C’est toutefois le choix qu’il fait « parce qu’il fallait bien se décider ». Benoît choisit d’étudier les arts d’un point de vue historique et découvre que c’est là qu’il s’épanouira vraiment : « J’ai compris que la recherche était un moyen de créer ». Il apprend aussi que, contrairement aux idées reçues, l’université exige de travailler avec rigueur, sans doute encore plus que dans la structure très cadrée d’une école d’ingénieur !

Aujourd’hui, Benoît poursuit ses études universitaires et ne regrette rien : « Le parcours scientifique m’a permis d’acquérir une certaine rigueur qui m’est utile dans mon travail de recherche. J’ai trouvé ma voie en tâtonnant, mais je ne regrette rien. Toutes les expériences sont bonnes à prendre ! ». C’est peut-être une leçon pour tous ceux en proie aux doutes quant à leur choix pour le post-bac : il n’est jamais trop tard pour faire autre chose !

smellycat

Rejoignez la communauté et le Forum Admission post bac pour poser toute vos questions d'orientation après votre bac généraliste, bac technologique ou bac pro !

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis