Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Rendre son mémoire en deuxième session

Rendre son mémoire en deuxième session

06 Juillet 2011 à 14h22 | | 0 avis

Rendre son mémoire en deuxième session

A l'heure où près de 80% des bacheliers se félicitent d'avoir obtenu leur droit d'entrée à l'université ; accessoirement celui à un repos bien mérité, d'autres se lancent dans une lutte de longue haleine pour rendre leur mémoire de fin d’année.

L’ « évidence » d’un mémoire à rendre pour septembre

Un problème se pose en particulier pour les étudiants en master, voire pour les licences 3. Ils se voient, dans leur calendrier universitaire, dans l’obligation de suivre les cours tout au long de la semaine, de réaliser un stage d’une durée minimum obligatoire et donc un rapport de stage, mais aussi et surtout de boucler à temps un mémoire qui peut aller de 50 à parfois 100-120 pages.

Pour beaucoup, le rendre à la fin du second semestre (mai-juin) reste impensable et nombre d’entre eux optent pour une remise à la fin de l’année universitaire à la fin-août ou en septembre.


Rendre son mémoire en septembre : pas de vacances

Ils se lancent alors dans une course contre la montre où ils devront faire preuve de beaucoup de patience et d’une motivation sans faille. Morgane, étudiante en master 1 de psychologie, ne dira pas le contraire :

« Je suis arrivée en master 1 avec, déjà, pas mal d’échos sur la rédaction du mémoire en psycho. Le fait de devoir rédiger un mémoire pendant la recherche d’un stage fait que la moitié des étudiants prennent la décision de faire leur mémoire sur deux ans ».

S’ajoute à ça les contraintes liées à la période estivale : les bibliothèques des écoles ou des universités ferment pour la majorité au milieu de l’été et, plus important encore, les directeurs de mémoire, tout humain qu’ils sont, prennent eux aussi des vacances et seront, suivant les affinités avec l’étudiant, plus ou moins enclins à se libérer et à trouver des disponibilités.


Concilier son mémoire et la rentrée universitaire prochaine

De plus, la prise de risque s’accentue en cas de changement de cursus et/ou de campus. Si l’étudiant doit également déménager, rechercher un nouvel appartement et se réinscrire, son temps de travail disponible se divise machinalement par deux ; la réinscription dans une même université étant beaucoup plus rapide, moins compliquée et souvent moins sélective.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis